Intempéries. 68 interventions, 107 personnes sinistrées après les orages qui ont frappé l'Ille-et-Vilaine

Placée hier en vigilance orange "orages, pluies et inondations", l'Ille-et-Vilaine a connu de fortes intempéries dans la soirée de jeudi. Les pompiers d'Ille-et-Vilaine n'ont pas chômé: ils dénombrent plusieurs dizaines d'interventions, ainsi qu'une centaine de sinistrés.

L'Ille-et-Vilaine avait été placée en vigilance orange "orages, pluies et inondations" par Météo France dès 15h jeudi 20 juin, alors que la Mayenne et le Maine-et-Loire étaient placés en vigilance rouge "crues". Les intempéries étaient donc attendues. Fortement mobilisés en conséquence, les pompiers sont intervenus 68 fois entre 19h et 2h du matin la nuit dernière, sur 11 communes du département, faisant état de 107 personnes sinistrées suite aux inondations. 

Forts cumuls de pluie

Des lames d'eau de l'ordre de 50 mm ont localement été mesurées, par exemple entre Vern sur Seiche et Corps Nuds ou entre Liffré et La Bouexière.

Retour au calme ce vendredi 

Ce vendredi 21 juin, c'est le retour au calme en Bretagne. La région n'est plus concernée par aucune vigilance météo. Dix autres départements français demeurent cependant en vigilance orange. 

Ce printemps 2024 a été particulièrement marqué par des intempéries à répétition, avec un cumul de pluie bien supérieur à l'année 2023 et à la moyenne enregistrée en 1997 et 2022.

L'épisode le plus violent remonte à ce mardi 18 juin à Vannes (Morbihan), où l'équivalent de près de deux mois de précipitations est tombé en seulement quelques heures, occasionnant des inondations sur les routes du centre-ville, dans certains bâtiments et chez des particuliers. 

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité