L'hommage de Sciences Po Rennes à deux anciens élèves, morts lors des attentats

Hommage à Sciences Po Rennes, à deux anciens élèves victimes des attentats de Paris / © T. Bréhier
Hommage à Sciences Po Rennes, à deux anciens élèves victimes des attentats de Paris / © T. Bréhier

Ce lundi midi, l'émotion était à son comble lors de la minute de silence à Sciences Po Rennes. Deux anciens élèves de la première promotion de l'Institut d'Etudes Politiques font partie de la liste des victimes de l'attaque des terroristes au Bataclan vendredi soir. 

Par Thierry Peigné

Ils s'appelaient Cédric Mauduit et David Perchirin. Ils étaient amis et avait un amour commun, celui de la musique rock. Vendredi dernier, ils étaient au Bataclan, dans la salle de spectacle parisienne pour assister au concert du groupe Eagles of Death Metal. Ils n'en sont pas ressortis vivants, tombés sous les balles des terroristes comme des dizaines d'autres spectateurs.

Deux copains de Sciences Po

Les deux amis, âgés d’une quarantaine d’années, s'étaient connus à Sciences Po Rennes en 1991, et en été sortis en 1994 lors de la première promotion.

Dans un communiqué daté de ce lundi, la direction de l'Institut d'Etudes Politiques souligne que "Ces deux anciens étaient deux « figures » de notre établissement, connues pour leurs engagements et leur joie de vivre".

Romain Pasquier, politologue breton connu, a côtoyé en 1994 Cédric Mauduit et David Perchirin sur les bancs de Sciences Po. Il se souvient que les deux copains étaient bien différents par leur style et leurs idées mais qu'il savaient se retrouver autour de leur passion commune pour le rock.
Romain Pasquier évoque deux anciens amis victimes des attentats
Romain Pasquier, politologue, ancien étudiant Sciences Po Rennes / Reportage : A. Castier - T. Bréhier

L'association des anciens élèves leur rend hommage sur son site : "Cédric et David étaient des figures majeures de la vie étudiante de Sciences Po Rennes depuis 1991. Les fêtes organisées dans leur colocation de la rue des Ormeaux derrière la gare Sud à Rennes restent dans toutes les mémoires de leurs camarades de promotion. Bons vivants, débordants d’énergie, enthousiastes indéfectibles, le ciment de leur amitié a toujours été leur passion du rock’n roll. Ils avaient été les premiers à faire découvrir à la promo Nirvana aux Transmusicales. Premier président du Bureau des Etudiants, Cédric est inséparable dans la mémoire collective de ses Tshirts des Ramones qu’il vénérait".

Ce lundi, à 11h45, un hommage emprunt d'une émotion énorme leur a été rendu à l'IEP de Rennes, en présence d'anciens élèves et des promotions actuelles. La minute de silence en leur souvenir a ainsi duré 8 minutes.
Hommage aux victimes des attentats à Sciences Po Rennes
Intervenants : Romain Pasquier, enseignant à l'Institut d'Études Politiques de Rennes - Patrick Le Floch, directeur de l'Institut d'Études Politiques de Rennes - Carole Guilbert, étudiante en 2ème année - Romain Joly, étudiant en 2ème année / Reportage : A. Castier - T. Bréhier

Les Rolling Stones pour l'enterrement de Cédric?

Après ses études Cédric Mauduit, marié et père de deux enfants, une fille de 3 ans et un fils de 7 ans, était devenu directeur de la modernisation au conseil départemental du Calvados. Des hommages lui ont été rendus.
Dans une interview accordée à Libération, sa mère confie : "Il a habité plusieurs années sur Paris. Mais après l’attaque de Charlie Hebdo en janvier, il a trouvé du travail à Caen et déménagé à Lion-sur-Mer (Calvados) pour avoir une vie paisible. Il voulait échapper aux attentats".

Son frère a lancé un appel sur les réseaux sociaux pour faire venir les Rolling Stones ou David Bowie à son enterrement, des artistes dont Cédric était un fan inconditionnel.

David Perchirin, né à Pontivy(56), a vécu à Saint-Malo (35). Il a été journaliste avant de devenir professeur des écoles. Il enseignait depuis 2014 en Seine-Saint-Denis.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus