• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Guingamp quitte la Ligue 1 après un match nul face à Rennes

Déception de Jérémy Sorbon et Christophe Kerbrat lors du match opposant Guingamp à Rennes, le 12 mai. / © OUEST FRANCE/Philippe RENAULT
Déception de Jérémy Sorbon et Christophe Kerbrat lors du match opposant Guingamp à Rennes, le 12 mai. / © OUEST FRANCE/Philippe RENAULT

L'En avant Guingamp descend en Ligue 2 après un match nul face à Rennes. Guingamp quitte la Ligue 1 où il évoluait depuis la saison 2013-2014.

Par AFP

Guingamp, qui a raté un penalty à la dernière minute, n'a pu faire mieux qu'un nul (1-1) face à Rennes, lors de la 36e journée de Ligue 1, dimanche 12 mai, sur la pelouse du Roazhon Park. Un score qui l'envoie en Ligue 2 après six saisons dans l'élite, au terme d'un match à l'image de sa saison.
 

 

Rennes en 12e place

Ce 26e point de la saison ne change rien. Avec les victoires de Dijon (19e avec 31 points) et surtout de Caen (18e avec 33 points) samedi soir, Guingamp ne peut plus atteindre la 18e place et les barrages.

Cette place de barragiste sera âprement disputée lors des deux dernières journées par Dijon, Caen, mais aussi Monaco (17e avec 33 points) et Amiens (16e avec 35 points), ces deux derniers s'affrontant à Louis-II la semaine prochaine.

Rennes, de son côté, remonte à la 12e place avec 46 points.

Au coup de sifflet final, les joueurs en blanc se sont effondrés sur la pelouse et le penalty raté par Marcus Thuram dans les toutes dernières secondes du match, qui aurait pu maintenir en vie un espoir aussi mince fut-il, aura une place à part dans la dramaturgie d'une saison où rien n'aura souri.

On est très triste, évidemment. Très triste d'avoir une sanction sportive comme celle-là ce soir. C'est quelque chose qui fait partie de notre métier, qui peut arriver. Je savais, quand je suis revenu mi-novembre, que la mission serait très, très difficile parce que l'équipe avait très peu de points et que le groupe était en détresse. Je pense qu'en six mois, on a largement amélioré l'équipe. C'est une équipe qui tient la route, elle l'a encore montré ce soir. Elle a fait un gros match. On aurait mérité de l'emporter, et pas seulement à travers le pénalty. On a concédé très peu d'occasions. C'était dur de préparer psychologiquement la rencontre parce que nos adversaires (directs) avaient gagné hier (samedi) et il fallait un mental fort pour rester dans le match, et je trouve qu'on n'a pas été récompensés sur le match. Après, on est sanctionnés sur le classement, ça fait partie du jeu, il faut l'accepter. Jocelyn Gourvennec,entraîneur de Guingamp.
 

Le but de l'espoir

Marcus Coco a eu le but de l'espoir au bout du pied dès la 9e minute en récupérant une relance de Jérémy Sorbon que tout le monde avait laissé filer, pour se présenter seul face à Tomas Koubek.

Malheureusement, l'attaquant s'est précipité dans sa frappe face au portier sorti hors de sa surface et qui a eu le bon réflexe pour s'opposer de la cuisse au tir de Coco.

Pire, 6 minutes plus tard, sur la première occasion adverse, Guingamp a cédé.

Une mésentente sur le marquage d'Ismaïla Sarr qui avait intelligemment repiqué au centre pour réceptionner une déviation de la tête de son compatriote sénégalais
Mbaye Niang et lober Marc-Aurèle Caillard, compliquant encore un peu plus la tâche des Guingampais (1-0, 15e).
 

Malgré cela, Guingamp a trouvé les ressources pour revenir en toute fin de match par Alexandre Mendy, entré en jeu en seconde période, alors que Rennes jouait à
dix depuis huit minutes (1-1, 87e). Mais cela ne suffira pas et l'En-Avant quitte la Ligue 1 où il évoluait depuis la saison 2013-2014.

Pire attaque (25 buts), pire défense (64 buts), pire équipe à l'extérieur (11points) et pire équipe à domicile (15 pts, à égalité avec Monaco), à deux journées de la fin du championnat, le bilan est implacable. Cette relégation est tout sauf une surprise.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction des équipes de l'école primaire

Les + Lus