• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La barre Thomas (Cooper Standard) déménagera à Châteaubourg

La Barre Thomas / © Lesechos.fr
La Barre Thomas / © Lesechos.fr

Selon la CGT et sans surprise, la direction de Cooper Standard devrait fermer les sites de Rennes et Vitré. L'activité d'étanchéité sera transférée à Châteaubourg, une décision contestée par les syndicats.

Par Emilie Colin

La CGT vient de l'annoncer, la direction de Cooper Standard a décidé de fermer le site de Rennes et Vitré. Une nouvelle usine sera créée à Châteaubourg. Concrètement, l'activité d'étanchéité sera transférée à Châteaubourg, dans une usine en location avec bail de 12 ans dont les propriétaires seront des promoteurs et la Caisse des dépôts et des consignations. L'activité de production de mélange elle ira à Lillebonne

La CGT s'est toujours opposée à cette solution arguant "qu’il « est inquiétant, là où CSF était propriétaire de Vitré et de Rennes, nous serons demain locataires d’une nouvelle usine. Le fait d’être propriétaire nous donnait une caution bancaire que nous n’aurons plus. Nous serons en insécurité financière permanente et sous le coup de tous les chantages »

La CGT rappelle également que la fusion des sites de Rennes et Vitré entraînera la suppression de 100 emplois en main d'oeuvre indirecte dont 30 départs en retraite. 

L'UNSA (Union nationale des syndicats autonomes) évoque l'impact sur les salariés : "la mise en place de ce scénario demandera des sacrifices financiers à l’ensemble du personnel, notamment les frais de déplacement pour un grand nombre d’employés de La barre THOMAS, localisés majoritairement à l’ouest de Rennes." Actuellement, des aides à la mobilité transport ferroviaires et routiers sont en études auprès de Rennes Métropole ainsi que Vitré.

Le projet définitif devrait être soumis au CCE fin septembre et les syndicats donneront leurs avis.




A lire aussi

Sur le même sujet

Isabelle Autissier et le Théâtre d'Ardoise

Les + Lus