• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La French Tech Rennes-St Malo inaugure ses nouveaux bureaux

La Tour de la Mabilais à Rennes, où est installée la French Tech / © AFP
La Tour de la Mabilais à Rennes, où est installée la French Tech / © AFP

Les nouveaux bureaux de la French Tech Rennes sont inaugurés ce 22 janvier 2016 dans la tour de La Mabilais, un espace de 2 200 m2. Ce lieu, dédié au développement des start-up, est inauguré ce vendredi. On vous dit tout sur la French Tech.

Par S.Salliou

« French » pour « Français » et « Tech » pour « Technologie » : la French Tech c’est le label donné à de jeunes entreprises, des start-up, qui travaillent sur les nouvelles technologies, dans le numérique.

Alors à quoi ca sert ?

L’intérêt, c’est que toutes les start up sont regroupées au sein d’une seule marque, la French Tech. C’est un outil de communication, qui commence à être connu en France et à l’étranger. C’est par exemple sous ce label que plus de 150 entreprises françaises se sont déplacées début janvier à Las Vegas où se tenait le plus grand salon de nouvelles technologies.

Comment ce label est réparti sur le territoire breton ?


Deux pôles sont labellisés French tech en Bretagne. Rennes, qui englobe aussi St Malo, La Gacilly, Malestroit et Carentoir et Brest, qui réunit Morlaix, Quimper et Lannion.
Et ce n’est pas simple d’obtenir cette labellisation, ces villes ont fourni de gros efforts. Un audit a été réalisé dans chacune d'elles par le ministère de l’économie. Il a fallu déterminer le nombre de start-ups installées sur ces territoires, les fonds levés par ces entreprises et aussi le nombre d’emplois créés. Le jeu en valait la chandelle, puisque le gouvernement a débloqué une enveloppe de 200 millions d'euros pour financer ces structures. Selon le ministère, ces moyens mis sur la table doivent permettre de "passer du start au up". 

Des bâtiments-Totem

Les French Tech sont installées dans des bâtiments totem. A Rennes, la French tech, qui emploie 6 salariés, c'est à la Mabilais, l'ancien siège de France Télécom qui a délaissé les lieux en 2008. Elle inaugure ses nouveaux bureaux ce 22 janvier 2016. C'est Rennes Métropole qui a acheté les bâtiments. Des associations comme Bug, un laboratoire de fabrication, ont investi les lieux, des accélérateurs de start-up, mais aussi des entreprises, comme Kelbillet. Un espace de coworking est disponible à la location, ainsi que plusieurs salles, le tout sur trois étages. 
A Brest, le bâtiment totem sera situé sur la rive gauche, il fera face au futur éco-quartier des Capucins, dès septembre 2016.

Initiatives privées aussi

Carentoir, l’initiative est personnelle. C'est Christian Guillemot qui est en charge de la nurserie numérique de Carentoir. La mère du cofondateur d'Ubisoft prête gracieusement la maison qui peut accueillir six entrepreneurs. Le bâtiment compte plusieurs bureaux et une salle de réunion. La fibre optique est financée par la Communauté de communes. Christian Guillemot veut aider les jeunes entrepreneurs à se lancer. Il se met à leur disposition bénévolement, "un renvoi d'ascenseur" dit-il. 
French Tech Rennes-St Malo

Combien d'emplois?

Sur le territoire de Rennes St Malo par exemple, 240 start up ont été recensées. Elles représentent 1000 emplois environ. En tout, il y a 1000 entreprises qui travaillent dans le numérique sur ce territoire, elles comptent 28 000 emplois. A Brest, grâce au label, les acteurs de la French Tech espèrent créer 9000 emplois supplémentaires. 
C'est effectivement l'objectif annoncé par le label French Tech, créer les emplois de demain.

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus