Ligue 1 : Rennes, freiné à domicile par Bordeaux

Le défensseur rennais Ludovic Baal opposé au Girondin Gaetan Laborde / © DAMIEN MEYER / AFP
Le défensseur rennais Ludovic Baal opposé au Girondin Gaetan Laborde / © DAMIEN MEYER / AFP

Rennes, mal payé de ses efforts en fin de match, a perdu ses premiers points à domicile après avoir été contraint au match nul par Bordeaux (1-1), un résultat qui ne permet à aucune des deux équipes de s'approcher du podium, ce dimanche lors de la 9e journée de Ligue 1.

Par AFP

Jusqu'alors intraitables au Roazhon Park, avec quatre succès en autant de réceptions, les Rennais ont été freinés dans leur élan. Ils ont pourtant mené au score, après un but contre son camp de Diego Contento (44e). Mais Nicolas Pallois a égalisé pour les Girondins (66e) à la réception d'un corner de Malcom. Au final, c'est le statu quo au classement pour ces deux équipes qui étaient au coude à coude. Les deux équipes restent à égalité de points avec 14 unités, les visiteurs du jour occupant provisoirement la 6e et leurs hôtes la 7e, derrière Guingamp, qui compte le même nombre de points.

Un but contre son camp pour ouvrir le score


L'ouverture du score de Rennes, est venue d'un but contre son camp. Après une très jolie sortie de balle par Sanjin Prcic - très bon en remplacement de Gelson Fernandes, suspendu -, Sio adressait un centre fuyant que Diego Contento taclait sous la pression de Kamil Grosicki. Le ballon heurtait le poteau et rentrait dans le but de Cédric Carasso, médusé (1-0, 44e).

Cédric Carasso décisif face aux attaques rennaises


Le gardien bordelais avait pourtant été décisif en contrant d'une main ferme la tentative du même Grosicki qui s'était présenté seul, après une magnifique ouverture de Ludovic Baal (24e), comme il l'a été, plus tard, sur une reprise sans contrôle de Sio, après un centre de Romain Danzé (60e). Carrasso a encore sauvé les siens à quatre minutes de la fin, sur une frappe de près de Wesley Saïd, repoussée des poings, avant de voir la barre transversale le sauver dans la foulée sur un tir du jeune Adama Diakhaby. Quelques instants plus tôt, il avait déjà vu la barre le sauver sur une tête d'un Paul-George Ntep - très bons dans les duels, mais sans être décisif -, après un débordement déjà de Diakhaby (85e).

Un nul plutôt heureux pour les Girondins


Mais il était écrit que Rennes ne mettrait pas fin ce dimanche à la malédiction qui fait qu'il n'a plus battu Bordeaux depuis près de 5 ans (6 défaites, 5 nuls désormais). La faute à un petit manque d'agressivité de Pedro Mendes au marquage de Nicolas Pallois sur un corner qui a permis au stoppeur bordelais de reprendre de volée aux six mètres et d'égaliser (1-1, 66e). Un nul plutôt heureux pour les Girondins, même s'ils avaient eu en première période les meilleurs opportunités par Ménez qui ne cadrait ni une frappe enroule aux 16 mètres (26e), ni surtout une reprise de volée dans la surface de réparation, alors qu'il était tout seul (37e).

Rennes devra digérer cette déception et le derby à Nantes le week-end prochain devrait rapidement remobiliser les troupes rouges et noires.

Christian Gourcuff, entraîneur de Rennes :

Je pense qu'il y a un quart d'heure, (...) on a manqué de maîtrise et on les a laissé revenir dans la partie. On n'a pas su tenir le ballon à ce moment-là. Encore un domaine dans lequel on doit progresser pour avoir plus de maîtrise. Il y a des réglages tactiques encore à faire, mais on voit que sur le plan de l'organisation ça prend forme quand même. J'ai des regrets oui sur ce quart d'heure où on doit leur reprendre le ballon et afficher davantage de maîtrise pour savoir gérer ces temps faibles, parce qu'on ne peut pas être pied au plancher pendant 90 minutes.

A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus