Ligue 1 : Nantes enfonce Lorient et Guingamp s'impose contre Lille

Le milieu de terrain Lorientais Walid Mesloub opposé au Nantais Guillaume Gillet / © LOIC VENANCE / AFP
Le milieu de terrain Lorientais Walid Mesloub opposé au Nantais Guillaume Gillet / © LOIC VENANCE / AFP

Nantes a remporté sa deuxième victoire consécutive en allant gagner (1-2) chez des Lorientais avant-derniers de Ligue 1 et plus en crise que jamais, alors que Guingamp s'impose chez lui contre Lille (1-0) ce samedi lors de la 9e journée de championnat de France.

Par Krystell Veillard

Seul Nancy, qui avait perdu (1-2) contre le Paris SG un peu plus tôt, reste derrière Lorient, 19e avec 6 points, alors que Nantes s'éloigne de la zone rouge avec 11 points et une 12e place provisoire. On pensait Lorient sur une pente ascendante, après ses victoires 1-0 contre Lille et Lyon à domicile et son match méritoire à Nice, malgré la défaite 2-1, mais la rechute est sévère.

De nombreux attaquants Lorientais absents


Handicapé par les absences sur le front de l'attaque - Benjamin Jeannot suspendu, Benjamin Moukandjo et Jimmy Cabot, blessés - Lorient avait opté pour un 4-4-2, avec Walid Mesloub derrière Majeed Waris en attaque. Mais malgré la belle activité de Mohamed Mara à droite et Maxime Bathelmé à gauche, ils n'ont que trop peu souvent approché du but des Nantais, eux aussi organisés en 4-4-2.

Lorient revient mais trop tard


Sans être brillants, les Canaris, qui restaient sur une victoire contre Bastia 1-0 avant la trêve internationale, ont su faire le dos rond et marquer à des moments cruciaux, sur une frappe croisée de Yacine Bammou juste avant la mi-temps (0-1, 42e) et à un quart d'heure de la fin par Guillaume Gillet, sur un contre (0-2, 74e).
Lorient a bien réussi à revenir au score sur une tête plongeante de Pierre-Yves Hamel (1-2, 80e), mais trop tard, et le déplacement à Dijon la semaine prochaine sera vital.

Sylvain Ripoll, entraîneur de Lorient:

J'ai le sentiment que le but qu'on encaisse cinq minutes avant la pause nous met dans l'embarras parce qu'il change le scénario du match. Avec la première mi-temps qu'on a livrée, on ne méritait pas ce scénario-là. On sait que l'objectif dans le football c'est d'être efficace dans les zones de vérité, on ne l'est pas suffisamment. On a eu plusieurs fenêtres de frappe qu'on a pas utilisées. Mais on ne peut pas dire qu'on a été malmenés en première mi-temps. Après, Nantes défend un peu plus bas, de façon intelligente, bien regroupé et nous on s'expose aux contres, c'est comme ça qu'on a pris le deuxième but. Il y a quelque chose qui est incontestable, c'est le classement et l'aspect comptable. C'est peu dire que c'est embêtant. Six points après ce nombre de journées, c'est problématique. On n'arrive pas à faire tourner les choses. On n'est pas là pour chercher des faux-fuyants ou des excuses.
 

Guingamp confirme à domicile contre Lille


Après cette victoire contre les Nordistes, Guingamp, avec 14 points au compteur, caracole à une jolie 5e place. Longtemps fermée entre deux équipes en manque de confiance qui rivalisaient de prudence, la rencontre s'est débloquée sur un éclair collectif. Initiée par Yannis Salibur, relayée par Lucas Deaux et Jimmy Briand avant d'être conclue par Sloan Privat face au but vide, l'action d'école a pris complètement à défaut une défense nordiste beaucoup trop figée (1-0, 32e).

Le gardien Johnsson décisif


Les Bretons peuvent remercier leur gardien suédois Karl-Johan Johnsson qui a détourné d'abord sur la barre un coup franc direct de Sliti (34e), avant de remporter du menton son duel face à Eder à bout portant (35e). Sans atteindre des sommets techniques, le match a au moins eu le mérite d'être alerte et animé, mais les Lillois ont petit à petit perdu le fil, multipliant les fautes d'agacement et affichant une certaine forme de nervosité.
Bien aidés par un scénario qu'ils ont su débloquer et intelligents dans leur gestion de la rencontre, les hommes d'Antoine Kombouaré affichèrent ensuite enfin de nets progrès dans la maîtrise de leurs temps faibles tout en restant tranchant sur le plan offensif.

Antoine Kombouaré, entraîneur de Guingamp :

Le principal enseignement, c'est d'avoir répondu présent après deux défaites consécutives. On a fait un gros match et une énorme seconde période en ne concédant presque aucune occasion. C'est une grande fierté, même si on a encore des progrès à faire, notamment dans la tenue du ballon. Nous devons encore être capables de faire mieux. Le fait d'être performant à domicile est important. C'est comme ça qu'on pourra faire un championnat tranquille.

.

Sur le même sujet

Les + Lus