Ligue Europa. "Rennes va devenir une grande équipe" assure Joe Rodon

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.C-A avec AFP

"Quelque chose est en train de se construire ici". Joe Rodon, prêté par Tottenham, assure que Rennes va devenir "un grand club", avec de sérieux atouts pour disputer la tête de son groupe de Ligue Europa ce jeudi 27 octobre face au Fenerbahçe.

Tout savoir sur la Route du Rhum : Route du Rhum 2022

Le défenseur international gallois, qui vient de fêter ses 25 ans, en a pris plein les yeux pendant deux ans chez les Spurs, entre des installations rutilantes et des coéquipiers prestigieux.

"Les joueurs là-bas sont des top joueurs. S'entraîner avec eux, être avec eux tous les jours, j'ai énormément appris" explique Joe Redon dans un entretien à l'AFP.

Mais avec moins de 1.300 minutes de jeu en deux saisons - même pas l'équivalent de 15 matchs pleins -, il avait des fourmis dans les jambes. Alors quand le Stade Rennais, qu'il avait affronté l'an dernier en Ligue Europa Conférence, s'est proposé, il n'a pas beaucoup hésité.

Il a pris le temps de passer un coup de fil à Gareth Bale, son capitaine en sélection nationale et ex-joueur du Real Madrid. Le Gallois lui a conseillé la Ligue 1.

Arrivé quelques jours avant la reprise en août, il a connu des débuts difficiles au sein d'une charnière rennaise toute neuve avec le Belge Arthur Théate, à peine débarqué pour sa part de Serie A.

"Contre le Fenerbahçe, le match sera très difficile"

Mais l'entraîneur Bruno Genesio a laissé le temps à la paire de prendre ses marques et Rodon a enchaîné. "On se l'était dit au départ avec Théate : 'ça ne viendra pas du jour au lendemain'. On a eu la chance de pouvoir jouer beaucoup de matchs à la suite ensemble, c'est le meilleur moyen de s'améliorer" assure le défenseur gallois.

Suspendu pour les deux derniers matchs de Ligue 1, il a vu le jeune Christopher Wooh, 20 ans, le remplacer avec sérieux. Mais Joe Rodon devrait retrouver son poste ce jeudi 27 octobre à Istanbul,

dans l'antre du Fenerbahçe, habitué des rendez-vous européens et actuel leader du championnat turc. "Ça va être un match très difficile. L'ambiance va être terrible" prévient-il. C'est l'une des plus grandes équipes de Turquie et depuis longtemps. Tout le monde les respecte. Rennes aussi, avec les années, va atteindre ce statut et devenir une grande équipe".

Telle est l'ambition des dirigeants du club breton, qui dispute sa cinquième campagne européenne d'affilée. Le Stade Rennais garde toutefois "un côté accueillant, familial" que Rodon avait apprécié à Swansea, son club formateur. "Le stade est plus grand, l'ambiance est dingue, les supporters sont incroyables, confie-t-il. J'ai un peu l'impression d'être à la maison". Ne serait-ce qu'avec le Bro gozh ma zadoù, l'hymne breton qui résonne avant chaque match au Roazhon Park et qui a emprunté l'air de l'hymne gallois.

"Ça bosse vraiment dur"

"Je sens vraiment que quelque chose est en train de se construire ici, souligne encore Joe Rodon. Au fil des semaines, l'équipe s'améliore. C'est important de continuer à pousser, de ne pas baisser le niveau. À l'entraînement, ça bosse vraiment dur"

Il ne s'agit pas seulement de gagner mais de gagner de la bonne manière

Joe Rodon

Défenseur Stade Rennais

Surtout, ajoute-t-il, "il y a des super jeunes joueurs qui arrivent. Ces fondations sont importantes. Il y a des talents incroyables ici. Je n'en croyais pas mes oreilles quand ils m'ont dit leur âge !"."Nous jouons un super football. Il ne s'agit pas seulement de gagner mais de gagner de la bonne manière" analyse le défenseur.  

Titulaire indiscutable en sélection galloise, Joe Rodon aura à coeur d'appliquer ces principes dans un mois, au Mondial-2022, le premier depuis 64 ans pour le Pays de Galles. 

Mais il n'est pas encore temps d'en parler,  pas plus que du choc contre l'Angleterre le 29 novembre, dans le troisième match de groupe. "Les matchs s'enchaînent tellement vite ici, en Ligue 1. Je n'ai pas encore réalisé. Ça viendra probablement quand on va se retrouver pour les préparatifs".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité