Cet article date de plus de 4 ans

Manifs à Rennes : le préfet précise les règles et interdit le centre historique

Après les débordements des manifestations contre la Loi Travail jeudi dernier et à l'annonce, pour ce mardi 5 avril, de manifs étudiantes non déclarées, Patrick STRZODA, préfet d'Ille-et-Vilaine, rappelle les règles en vigueur et décide de protéger le centre historique de Rennes.
Le Préfet d'Ille-et-Vilaine interdit le centre historique de Rennes à toute manifestation
Le Préfet d'Ille-et-Vilaine interdit le centre historique de Rennes à toute manifestation © Serge LENAULD - France 3 Bretagne
Lors d'un point presse organisé cet après-midi, le Préfet Patrick STRZODA a rappelé que la République est attachée à la liberté de manifester des associations et syndicats. Cependant les manifestations sont encadrées par la loi.

Une manifestation doit être déclarée et autorisée par le Préfet

Le parcours doit faire l'objet d'une autorisation préfectorale et des mesures de sécurité doivent être prises pour encadrer une manifestation. Une manifestation ne doit pas troubler l'ordre publique ni attenter aux personnes et aux biens. Pour cela une réunion d'information a lieu à la préfecture avec les organisateurs.
Si la manifestation  n'est pas déclarée elle devient un attroupement: il s'agit alors d'un délit…

Les réactions policières doivent être adaptées et proportionnées

Jeudi dernier pendant les manifestations contre la loi travail, les forces de l'ordre ont du faire face à des débordements violents.  Pour repousser ceux qui s'en prennent aux personnes et aux biens (commerces, véhicules, mobilier urbain, transports en commun…) le préfet explique que les forces de l'ordre ont dû utiliser jeudi dernier quelques 749 grenades à Rennes (1710 à Nantes);  demain mardi les policiers pourraient aussi utiliser des lanceurs d'eau.

À ceux qui se plaignent de violences policières, le préfet conseille de porter plainte. Il rappelle qu'il est interdit aux manifestants d'utiliser des masques à gaz ou des casques intégraux qui masquent le visage, ce qui est contraire à la loi.

Le Préfet exerce la compétence d'autoriser ou non les manifestations

La demande de manifester doit normalement être déposée une semaine avant (horaire et parcours). Mais le Préfet rappelle que la préfecture a toujours trouvé un terrain d'entente dans des délais plus courts.

Parlement et centre historique de Rennes interdits

Concernant les parcours des manifestations à Rennes, le Préfet a décidé à la demande de Nathalie Appéré, maire de Rennes, d'interdire dorénavant les manifestations dans le centre historique de Rennes et particulièrement autour du Parlement déjà victime par le passé d'un incendie. Le patrimoine historique et culturel doivent être protégés de toutes dégradations.

Le Préfet appelle les organisations étudiantes à le joindre

Demain, selon le Préfet les organisations syndicales n'appellent pas à manifester mais à l'appel d'étudiants, une manifestation partant de Villejean se dirigerait sur le Parlement de Bretagne. Suivrait un défilé en ville et "une nuit debout " devant le Parlement.

Pour le Préfet c'est hors de question. En revanche après discussion avec la Maire de Rennes il propose la place Charles de Gaulle au lieu du Parlement comme lieu de réunion.
Mais le Préfet attend surtout d'être contacté par les organisations d'étudiants qui appellent à cette manifestation.

Le Préfet prévient : quoiqu'il en soit il mettra en place un dispositif adapté pour éviter tout débordement violent en centre ville.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social social emploi manifestation