Marmaille en fugue : quand le festival jeune public aborde la maltraitance

L'art pour aborder la douleur.
L'art pour aborder la douleur.

Plus d'une vingtaine de propositions théâtrales en format court et destinées aux enfants assaillent Rennes et la métropole jusqu'au 26 octobre. Pendant dix jours, cent trente représentations sont données dans vingt-huit lieux. Malgré l'âge du public visé, les sujets peuvent être graves.

Par La rédaction

Le festival Marmaille en fugue se déroule à Rennes et dans la métropole jusqu'au 26 octobre.

Des spectacles, des films, la programmation est riche, légère, idéale pour les plus jeunes.
 

L'art et la douleur

Malgré tout, certaines compagnies osent franchir le pas et casser cette bulle enchantée pour aborder des sujets plus graves.

C'est le cas de la compagnie Bob théâtre, avec sa création "Seule" qui traite de la maltraitance des enfants.

Une déambulation au milieu de personnage en textile, des danseurs masqués, quelques mots sur des pages de feutrine évoquent la douleur mais aussi la résilience.
 
Un reportage de Catherine Jauneau et Thierry Brehier :

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus