• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Mondial-2019 : avant leur match contre le Nigéria à Rennes, les Bleues se préparent avec un coach mental

L'arrière des Bleues, Valérie Gauvin félicitée par ses co-équipière après son but contre la Norvège à Nice, lors du Mondial féminin de football 2019 en France - 12/06/2019 / © Christophe Simon / AFP
L'arrière des Bleues, Valérie Gauvin félicitée par ses co-équipière après son but contre la Norvège à Nice, lors du Mondial féminin de football 2019 en France - 12/06/2019 / © Christophe Simon / AFP

A la veille du match à Rennes, contre le Nigeria, la capitaine des Bleues Amandine Henry a évoqué dimanche le rôle du coach mental Richard Ouvrard, à "leur écoute" pour partager leurs "objectifs sportifs et progresser" durant le Mondial de football en France.

Par KV avec AFP


"Avec Richard, on fait plusieurs choses, notamment collectivement. C'est super important d'être en cohésion toutes ensemble, de penser les mêmes choses, d'avoir les mêmes objectifs. Des fois, on sait qu'on a les mêmes objectifs, mais se le dire, c'est une autre chose", a expliqué la milieu de terrain,  Amandine Henry en conférence de presse, avant le match à Rennes. "Individuellement, ça peut passer par des questionnaires ou aussi du face-à-face parce qu'il y a des choses plus intimes qu'on aime partager avec une seule personne. Il est là, à notre écoute, il nous aide à progresser individuellement et surtout collectivement", a-t-elle ajouté.
    

"Jouer au football, c'est magnifique"

La sélectionneuse Corinne Diacre a également parlé du rôle de Richard Ouvrard, spécialiste de la préparation mentale, qui avait déjà oeuvré auprès des handballeuses françaises, championnes d'Europe à domicile. "On a une personne qui fait du coaching mental au sein du staff, mais pas pour gérer la pression, absolument pas. On n'a pas de pression. Jouer au football, c'est magnifique. Quand on voit tous les gens qui doivent se lever le matin pour aller à l'usine, on a beaucoup de chance", a insisté la technicienne. "Il aide les joueuses à formaliser des choses au sein du groupe. La principale raison de sa présence, c'est pour que le groupe vive mieux sur le terrain, l'essentiel reste là", a-t-elle conclu.
    

Une première pour les Bleues

La présence d'un coach mental au sein du staff des footballeuses françaises est une première. Les Bleues ne sont jamais parvenues à obtenir le moindre grand titre jusqu'ici et leur mental friable a parfois été évoqué par le passé, à tort ou à raison, pour expliquer leurs difficultés. L'objectif affiché pour ce Mondial à domicile est d'atteindre la finale le 7 juillet.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus