Cet article date de plus de 3 ans

De nouvelles ailes pour l'aéroport de Rennes

Après l'annonce de l'abandon du projet de Notre Dame des Landes, les cartes sont rebattues et l'aéroport de Rennes peut poursuivre son développement. Une nouvelle destination vient d'être annoncée pour cet été, la Sicile, avec des vols dès le début avril.
© France 3 Bretagne
A son actif, 720 000 passagers en 2017, un record pour l'aéroport de Rennes, le groupe TUI, numéro 1 du voyage en France y poursuit son implantation. Il a annoncé pour cet été l'ouverture d'une nouvelle destination : Palerme, en Sicile, avec des vols dès le début du mois d'avril. Il avait déjà ouvert Fuerteventura aux Canaries, Palma de Majorque aux Baléares, ou Malaga en Espagne.

Développement de l'aéroport rennais : tous les voyants sont au vert


En décembre dernier EasyJet avait déjà annoncé son ancrage à Rennes et s'il subsistait des doutes à ce moment sur la survie de l'aéroport, aujourd'hui tous les voyants sont au vert pour son développement. L'abandon du projet de Notre Dame des Landes donnerait ainsi des ailes à l'aéroport breton. Une redistribution des cartes, entre les aéroport de Rennes et de Nantes, qui pourraient ainsi jouer la complémentarité.

Le soutien de l'Etat : "une opportunité à saisir"


Ce développement est aussi souhaité aussi par le gouvernement, qui a affirmé dernièrement son soutien à l'évolution de l'aéroport rennais. "Une opportunité qu'il faut saisir" affirme son directeur. Avec 83 000 sièges en plus  pour cet été, l'aéroport rattrape petit à petit son retard face à ceux de métropoles comparables et peut enfin espérer atteindre le million de passagers.


Le reportage à Rennes - Saint-Jacques de Manon Hamiot et Louise Cognard

De nouvelles ailes pour l'aéroport Rennes


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports aériens économie