"On a l'impression d'être sacrifiés" Une centaine de salariés de Fleury Michon sur le point d'être licenciés

L'usine de Fleury Michon à Plélan-le-Grand, en Ille-et-Vilaine, va définitivement fermer à la fin du mois de mai. Une centaine de salariés devrait perdre son emploi.

C'est le clap de fin pour les 103 salariés de l'usine Fleury Michon de Plélan-le-Grand, en Ille-et-Vilaine.

Le groupe vendéen, et les syndicats, ont en effet annoncé la fermeture de l'usine bretillienne d'ici la fin du mois de mai, faute de repreneur.

"Nous n'avons pas d'offre ferme de reprise"

"Après 4 mois de recherche, nous n'avons pas d'offre ferme de reprise", déplore Antoine Belot, directeur des ressources humaines de Fleury Michon.

"Nous avons rencontré les partenaires sociaux et les salariés pour leur annoncer un projet de plan social de suppression des emplois sur le site."

Antoine Belot, directeur des ressources humaines de Fleury Michon

La direction informe avoir discuté avec huit repreneurs éventuels, mais aucune entreprise n'aurait formulé d'offre d'achat viable et cohérente.

"C'est nous qui sommes punis"

L'usine avait été reprise par le groupe vendéen il y a une vingtaine d'années. Cette fermeture, c'est un coup dur pour les salariés.

On a fait tout ce qu'on nous a dit de faire et résultat des comptes c'est nous qui sommes punis. On paie les pots cassés de la politique de Fleury Michon.

Jacky Guihard, adjoint responsable de maintenance

La direction a expliqué cette décision par le manque de rentabilité de l'usine, par les ventes en baisse des produits issus de charcuterie cuisinée ainsi que par l'augmentation des prix de l'énergie et du porc.

Plus de 700 millions d'euros de chiffre d'affaire en 2021

Des propos contestés par Lionel Goltais, délégué CFDT de l'usine : "l'argument économique ne tient pas la route. Fleury Michon investit des millions en Vendée. On a l'impression d'être sacrifiés.", critique-t-il.

Le groupe familial vendéen, qui emploie 3.500 personnes sur 14 sites de production, affichait en 2021 un chiffre d'affaires consolidé de 705,6 millions d'euros.

(Avec l'AFP)

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité