"On n'est pas encore assez vus, entendus et surtout acceptés". 8000 participants à la marche des fiertés à Rennes, un record

durée de la vidéo : 00h00mn37s
Marche des fiertés à Rennes ©Christophe Rousseau

A Rennes 8 000 personnes ont participé à la marche des fiertés organisée par Iskis, le centre LGBTI + de Rennes. Une participation record pour un défilé aussi festif que politique pour faire entendre la voix et défendre les droits de toutes les minorités LGBTI +.

Les basses résonnent dans tout le centre-ville. La marche des fiertés bat son plein. Arborant plumes, couronnes, paillettes et surtout beaucoup de couleurs, 8 000 personnes ont dansé et défilé dans les rues de Rennes pour cette 29e marche des fiertés LGBTI + (lesbienne, gay, bi, transgenre et intersexe) . Un record de participation. 

Parmi les participants, en tête de cortège, un couple de quinquagénaires : "On est venus soutenir notre fils qui est un ado trans, témoigne Fabienne. On le soutient dans tous ses combats, on l'accompagne pour défendre ses droits et qu'il vive le mieux possible parce qu'il y a toujours des violences, il y a toujours des inégalités, il y a toujours des combats à mener."

Des combats qui se jouent aussi sur le volet santé. 

"Il faut encore avancer sur tout ce qui concerne la reconnaissance des jeunes trans et l'accès aux soins dont ils peuvent avoir besoin, assure Patrick le papa. Il faut des suivis médicaux spécifiques pour que ces jeunes puissent effectuer leur transition dans les meilleures conditions et qu'ils deviennent plus heureux."

Patrick, papa d'un jeune transsexuel

durée de la vidéo : 00h00mn20s
La marche des fiertés avait lieu à Rennes aujourd'hui ©Christophe Rousseau

durée de la vidéo : 00h00mn24s
Près de 5 000 personnes ont défilé à Rennes pour la marche des fiertés aujourd'hui ©Christophe Rousseau
durée de la vidéo : 00h00mn06s
La marche des fierté à Rennes, un défilé aussi festif que politique ©Christophe Rousseau

Ce soir, la fête continue à l’Étage, au Liberté avec trois DJ qui se relaieront de 22 h à 3 h. La soirée affiche complet. 

La banderole homophobe déployée ce matin dans le centre-ville n'aura pas réussi à gâcher la fête. 

Une autre marche des fiertés a également rassemblé un millier de personnes dans les rues de Quimper.