Poil, Monteton, Simplé, Trécon... A Corps-Nuds, ce week-end, une quarantaine de communes aux noms burlesques font leur festival.

durée de la vidéo : 00h02mn08s
Poil, Monteton, Simplé, Trécon... A Corps-Nuds, ce week-end, une quarantaine de communes aux noms burlesques font leur festival. De quoi faire résonner leur nom au-delà de leur région. ©Charles Lemercier et Bruno Van Wassenhove

Elles ont en commun de porter un nom qui prête à sourire mais qui leur ont justement permis de se faire un nom. A Corps-Nuds, près de Rennes, une quarantaine de communes aux noms burlesques sont rassemblées ce week-end pour célébrer le festival éponyme. Douze ans après son premier passage dans la région, l'évènement devrait attirer 10 à 15 000 personnes.

"Profiter de son nom pour se faire un nom", c'est le slogan du groupement des communes aux noms burlesques, pittoresques et chantants. Et avec de tels noms, forcément les idées de slogans communaux ne manquent pas, du charmant "Vatan, on y revient !", au franchement grivois : "Bèze, le plaisir authentique…", "A Monteton, il y a du monde au balcon", tous ont le mérite de marquer les esprits et d'attirer les curieux.

Hôte de l'évènement cette année, Corps-Nuds près de Rennes, en Ille-et-Vilaine et son slogan "Corps-Nuds vous déshabille" inspire depuis longtemps les facétieux sur les réseaux sociaux :

Il y a un mois, c'est l'acteur Lorent Deutsch qui posait fièrement à côté du panneau de signalisation à l'entrée de la ville.

Revers de la médaille, ces panneaux de signalisation, objets de nombreux traits d'humour sur les réseaux sociaux auraient tendance à disparaître régulièrement. "On doit en remplacer deux ou trois par an, ça reste un coût pour la commune", comptabilise Alain Prigent, maire de la petite commune de 3 500 habitants.

Pas de naturistes à Corps-Nuds

Autre inconvénient à porter un nom si inspirant, la blague peut parfois aller... un peu trop loin. En novembre dernier, un sexagénaire a écopé de trois mois de prison ferme pour s'être régulièrement promené près d'un étang... tout nu près de Corps-Nuds.

A lire : Justice. 3 mois de prison ferme pour le "naturiste extrémiste" qui se promène tout nu près de Corps-Nuds.

Si le maire de Corps-Nuds, Alain Prigent, a choisi de surfer sur la farce, il a tout de même refusé la tenue d'un rassemblement naturiste sur sa commune. "Il y a une limite à ne pas franchir pour ne pas passer dans le vulgaire", assure-t-il.

"Notre nom sert aussi à nous faire connaître. Et ce festival, ça doit rester de l'amusement mais ça permet aussi de porter les valeurs autour du bien vivre et du patrimoine."

Alain Prigent

Maire de Corps-Nuds

"On est aussi là pour échanger sur les difficultés de nos petites communes rurales et en même temps, se serrer les coudes", assure Sophie Drieux, maire d’Arnac-la-Poste. 

Des produits du terroir à déguster

Outre, des noms burlesques, les communes font aussi connaître leurs spécialités locales sur un marché.  Près de 5 000 visiteurs ont arpenté ses allées.

Un marché qui ouvrira à nouveau ses portes de 10h à 18h ce dimanche 9 juillet, juste après le départ d'une randonnée pédestre dont le départ est organisé Place de l'Eglise. 

Ce soir, des concerts sont organisés jusqu'à 1h.