Pollution de l'air à Rennes. Il est recommandé d'éviter les activités physiques et sportives.

Ces samedi 16 et dimanche 17 décembre, l'Ille-et-Vilaine connait un épisode de pollution atmosphérique aux particules fines. Le dépassement du seuil entraîne le déclenchement d'une procédure d'information-recommandation sur l'ensemble du département. La préfecture recommande d'éviter les zones de fort trafic routier et les activités physiques et sportives.

Dans un communiqué de presse envoyé ce samedi 16 décembre à 13h50, la préfecture d'Ille-et-Vilaine annonce avoir déclenché la procédure d'information-recommandation.

La loi prévoit en effet que les autorités doivent avertir la population lorsqu'un seuil légal de particules est dépassé. C'est le cas ce samedi 16 et ce dimanche 17 décembre 2023 sur le département d'Ille-et-Vilaine.

A LIRE : La pollution de l'air n'est pas assez prise en compte, regrette l'association Respire

Pollution aux particules fines

Sur son site, Air Breizh, l'association agréée de surveillance de la qualité de l'air, annonce ainsi un indice "mauvais" pour les particules PM2,5 (rouge), et un indice "dégradé" pour les PM10. Les PM10 regroupent les particules de diamètre inférieur à 10 µm, les PM2,5 celles inférieures à 2,5 µm.

La toxicité de ces particules en suspension dans l'air est liée à leur petite taille.

Industrie, agriculture et… chauffage 

Dans sa communication, la préfecture indique que "cet épisode de pollution est imputable à la combinaison de conditions météorologiques favorables et de l’accumulation de polluants dans l’atmosphère venant de sources multiples telles que des températures faibles (et donc à une contribution importante du chauffage), ainsi qu’à une faible dispersion des émissions (peu de vents)."

Ces particules sont en effet générées par le chauffage des habitations, poussé en ces jours de grand froid, mais aussi par les activités industrielles et agricoles. 

L'absence de vent empêche leur dispersion et favorise donc leur concentration dans l'atmosphère.

À LIRE : Pollution de l'air. Quel avenir pour le feu de cheminée

Les recommandations sanitaires

Pendant tout cet épisode de pollution, il est recommandé de :

  • Réduire, ou reporter les activités physiques et sportives intenses, dont les compétitions.
  • Éviter les sorties durant l’après-midi lorsque l’ensoleillement est maximum.

Par ailleurs, il convient de maintenir les pratiques habituelles de ventilation et d’aération et de ne pas aggraver les effets de cette pollution en s’exposant à des facteurs irritants supplémentaires : fumée de tabac, utilisation de solvants en espace intérieur, chauffage au bois.

Les personnes vulnérables ou sensibles, ressentant des gênes, sont invitées à prendre conseil auprès d'un professionnel de santé.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité