PSA La Janais : péril en la demeure

A l'intérieur de l'atelier d'assemblage de PSA La Janais. / © Tess Raimbeau
A l'intérieur de l'atelier d'assemblage de PSA La Janais. / © Tess Raimbeau

L’arrivée de PSA en Bretagne a impulsé un élan économique et social à la région. La marque est, aujourd'hui, à une période charnière : La famille La Janais doit-elle se résoudre à se remémorer, nostalgique, les glorieuses heures du passé ? Ou survivra-t-elle aux prochaines générations ?

Par La rédaction

A quoi ressemble la Bretagne des années 1950 ? A une terre enclavée. Et puis, un jour, Citroën arrive. Les travaux de l’usine de la Janais débutent en 1959. Deux ans plus tard, le site est inauguré et accueille des milliers de « paysans-ouvriers » bretons. Dans le giron de Citroën, devenu PSA, des liens se sont créés : des amitiés bien sûr, des familles aussi. Une famille ? Peut-être. Sûrement même. Une embauche à PSA, c’est bien plus qu’un poste. C’est une façon de vivre. En famille.

Avec la crise, tous les regards se portent sur les plans sociaux qui secouent le constructeur automobile. Nous avons choisi de porter le nôtre sur ce qu’il reste de cette « famille » PSA. Certains salariés, dégoûtés ou résignés, lui ont tourné le dos. D’autres se rappellent l’époque où l’ouvrier qui se rendait à l’usine au volant d’une Renault, ou de toute autre marque que Citroën, se faisait engueuler par ses collègues et sa direction. Les deux chevrons de la marque, certains les portent « gravés » en eux, a-t-on pu entendre. Tous ont une histoire à raconter ; nous sommes allés à leur rencontre.
Tout au long du mois de mars, vous trouverez les portraits de ces hommes et ces femmes qui, individuellement ou collectivement, ont façonné l’histoire de PSA Rennes. Nous vous emmènerons aux côtés des employés de l’usine, bien sûr, et de leurs familles. Nous donnerons aussi la parole aux sous-traitants du site breton, aux commerçants alentour, aux élus locaux... Car quand un géant comme Peugeot-Citroën trébuche, c’est tout un territoire qui risque de tomber avec lui.

L’arrivée de PSA en Bretagne a impulsé un élan économique et social formidable à la région. La marque est aujourd’hui à une période charnière : la famille La Janais doit-elle se résoudre à se remémorer, nostalgique, les glorieuses heures du passé ? Ou survivra-t-elle aux prochaines générations ?

La rédaction

Retrouvez nous sur Facebook et Twitter @EnquetePSA 

 

Sur le même sujet

Les + Lus