Race The Tube : il a couru contre le métro rennais contre l'autisme

Sébastien aime les bonnes causes. Le buzz de la course contre le métro de Londres ne lui ayant pas échappé, il s'est entraîné pour courir contre le métro rennais. Sa cause : l'autisme et les troubles envahissants du comportement. Il a manqué son défi, mais a promis de remettre ça pour 2015.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Sébastien Philippe avait 2 minutes et 45 secondes (soit 1 sec de moins que le temps de la rame de métro) pour rallier la station Charles-de-Gaulle à celle de Jacques Cartier, et courir ainsi plus vite que le métro rennais. Ce sportif de 36 ans surfe sur le phénomène du "Race The Tube" qui avec les métros du monde entier depuis le buzz de la première course à Londres.

Reportage : Séverine Breton, Larbi Benchiha

Il avait choisi le parcours, en ligne droite, en étudiant le tracé du métro qui lui fait une courbe et un arrêt à la station "Gare". Sébastien est parti à 11h de la station de Charle-de-Gaulle. 

La pluie était au rendez-vous et a ralenti le coureur, qui est arrivé avec près d'une minute de retard. Il y a avait peu de monde sur le parcours, la météo n'étant pas franchement au rendez-vous, mais Sébastien a reçu un accueil chaleureux à l'arrivée.