VIDEO. Réforme des retraites. Rennes, Brest, Lorient : les chiffres de la mobilisation depuis le début des manifestations

Publié le Mis à jour le
Écrit par Benoit Thibaut

La contestation contre la réforme des retraites mobilise depuis le 19 janvier 2023. De Rennes à Brest ou Lorient, les manifestants sont descendus en masse dans la rue. Retrouvez l'évolution de la mobilisation en Bretagne depuis le début du mouvement social.

La réforme des retraites mobilise des milliers de personnes dans les grandes villes de Bretagne. Depuis le 19 janvier 2023, les opposants descendent dans la rue pour dire non à la réforme et mettre la pression sur le gouvernement, les députés ou le Conseil constitutionnel.

Des rendez-vous liés à l'utilisation du 49.3 ou à la motion de censure contre le gouvernement ont connu une forte adhésion, quand d'autres journées de mobilisation ont moins rassemblé.

Pour se fairer une idée de l'évolution de la mobilisation en Bretagne, voici les chiffres des manifestants dans les rues de Rennes, Brest et Lorient, selon les syndicats et la police.

Rennes: entre 6 000 et 40 000 personnes

Les journées du 11 février et du 7 mars avaient réuni 40.000 personnes selon les syndicats. Les deux mobilisations suivantes avaient beaucoup moins rassemblé.

L'utilisation du 49.3 par Elisabeth Borne le 16 mars a redonné de l'énergie à la mobilisation. Près de 35.000 manifestants avaient été comptabilisés par l'intersyndicale le 23 mars.

Depuis la mobilisation rennaise connaît un essoufflement.

Brest : entre 5 600 et 40 000 personnes dans la rue

Depuis le 23 mars, journée record à Brest dans la mobilisation contre la réforme des retraites, une baisse du nombre de manifestants se fait sentir.

Pour la 11e journée de mobilisation intersyndicale, 18.000 personnes (selon les syndicats) étaient dans la rue, soit une baisse de 50% comparé à la mobilisation au lendemain de l'utilisation du 49.3.

Lorient : entre 2 200 et 18 000 personnes

Le nombre de manifestants à Lorient est en baisse en comparaison de la journée record du 7 mars où 18.000 personnes, selon les syndicats, étaient descendues dans la rue. 

Après 11 journées de mobilisation, les chiffres de ce 6 avril 2023 sont inférieurs à ceux de la première journée, mais au-dessus de ceux des 16 février, 11 et 15 mars.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité