Concours de médecine : le désarroi des étudiants de Rennes suite à l'annulation des résultats pour "erreur matérielle"

Si l'erreur est matérielle, les dégâts sont bien humains. Lundi 7 juin, les résultats du concours d'accès aux études de santé à Rennes ont été proclamés vers 22h. Le lendemain, ils étaient annulés. De quoi jouer avec les nerfs d'étudiants déjà très éprouvés par une année et un concours douloureux.

© Michèle Constantini / AltoPress / Maxppp

"Le stress continue, les résultats sont retirés du site, il semble avoir erreur. C’est incroyable," voilà un des commentaires postés sur le groupe Facebook du collectif PASS LAS (parcours d'accès spécifique santé/ Licence option accès santé) de Rennes. Un concours pour l'accès aux études en santé (médecine, dentaire, maïeutique, kiné...) déjà réputé très difficile tant le nombre de places est limité.

Après une année éprouvante, les étudiants prennent enfin connaissance des résultats lundi 7 juin vers 22h. "On a attendu toute la journée devant nos ordinateurs car on nous avait donné une date mais pas d'heure ! fustige Pierre, 18 ans, étudiant en PASS. Et le lendemain, les résultats ont disparu vers 14h."


Le mail envoyé par l'université

Visibles sur l'ENT (espace numérique de travail), plateforme qui sert aux échanges entre l'université et les étudiants, les résultats ont été retirés avec pour toute explication, ce mail :

"Madame, Monsieur, Chers étudiants,

Suite à une erreur matérielle dans la transmission des notes, nous sommes amenés à corriger certains des résultats publiés pour la validation et le recrutement en santé du PASS publié le 7 juin au soir.

L'ensemble des résultats va donc être supprimé de votre ENT, le jury va être réuni en urgence cette semaine et vous recevrez à nouveau vos résultats corrigés sur la base de la délibération définitive. Le calendrier de la poursuite des épreuves reste identique à ce stade. 

Conscients de votre investissement dans cette année de formation et de l'enjeu que ces résultats représentent pour vous, nous vous prions sincèrement d'excuser cette rectification et de croire en notre vigilance, dans le cadre de la réforme de la première année, soit conforme au cadre réglementaire qui s'impose à nous tous.

Pr MABR / Président du jury


Stupeur et colère chez les étudiants

Chez les étudiants, c'est la stupeur et la colère. Personne ne comprend comment des complications de correction peuvent survenir sur des QCM (questionnaires à choix multiples). D'autant qu'au premier semestre, des erreurs de notation avaient déjà été constatées. 

"C'est à l'image de toute cette année. On n'a jamais eu d'informations claires, témoigne Pierre. En septembre, quand on est rentrés, on ne connaisait pas les modalités d'admission au concours de fin d'année."


La nouvelle réforme de la première année de santé

L’université de Rennes a dû appliquer la nouvelle réforme des études en santé à la rentrée 2020 et visiblement la pilule a du mal à passer. Sollicités par téléphone, les services de l’université de Rennes 1 n’ont pas donné suite à notre demande d’interview.  

"On a eu une année horrible du fait de la situation sanitaire, mais en plus la fac de Rennes était mal organisée", soupire Pierre.

L’étudiant dénonce le manque de considération de l’université qui ne répond pas aux appels et les « lâche dans la nature ». Pour l’instant aucune date de résultat n’est arrêtée par la faculté. "C’est atroce, conclut Pierre. Je suis exténué."

Au-delà de cet exemple rennais, cette réforme sensée ouvrir et faciliter l'accès aux études de santé pose problème dans de nombreuses universités. Fédérations et syndicats représentant les étudiants en santé dénoncent "une application désastreuse aux conséquences délétères pour les étudiants." En mai, à Brest, une vingtaine d'étudiants faisait part de son désarroi suite à leur élimination par une épreuve d'anglais contestée.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société santé