Rennes : le CHU de Rennes en partie évacué suite à un appel malveillant signalant la présence d'une bombe

Ce mardi 27 octobre, un bâtiment du CHU de Rennes a été évacué suite à un appel anonyme annonçant la présence d'une bombe. Les forces de l'ordre ont procédé à des investigations sur place.

© France Télévisions
C'est à 17h15 ce mardi, que le PC sécurité du Centre hospitalier de Pontchaillou à Rennes a reçu un appel anonyme "menaçant" selon la formule employée par la direction du CHU. L'appel provenait d'un des bâtiments de l'établissement, situé entre le bloc principal du CHU et les Urgences.

La direction s'est aussitôt réunie en cellule de crise et a très rapidement pris la décision de prévenir les forces de l'ordre. Ces dernières sont intervenues et ont installé un périmètre de sécurité autour de l'édifice concerné. Ce bâtiment, à vocation administrative principalement selon la direction, a été entièrement évacué. A cette heure-là, il ne comportait que des personnels administratifs et professionnels de santé. Aucun patient n'était présent.

A 19h20, le périmètre de sécurité avait été levé mais les policiers continuaient d'investiguer dans l'édifice. Ils ont identifié le téléphone d'où l'appel a été passé et qui fait l'objet de constatations judiciaires (relevés d'empreintes, ...).

Selon David Antoine, le directeur de la sécurité au cabinet de la préfecture d'Ille-et-Vilaine, l'appel informait qu'une bombe avait été placée dans le bâtiment.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers santé société