Rennes : interdiction de pique-niquer et de boire de l’alcool sur la voie publique de 16h à 7h du matin

Jusqu'au 2 juin, le pique-nique et la consommation d’alcool sont interdits à Rennes dans les espaces publics de 16h à 7h du matin. L’arrêté préfectoral entre en vigueur ce 20 mai. La préfecture veut éviter "les comportements irresponsables" constatés le week-end du 16 mai.

© Jean-Philippe KSIAZEK / AFP

Le déconfinement n'est pas un long fleuve tranquille. À Rennes, la consommation d’alcool et la pratique du pique-nique dans les espaces publics sont désormais interdits de 16h à 7 heures du matin. L’arrêté préfectoral entre en vigueur ce mercredi 20 mai. 

La décision a été prise en concertation avec la Ville de Rennes pour faire face à "l’irresponsabilité de certains comportements, indique la préfecture d’Ille-et-Vilaine dans un communiqué.


"Non respect de la distanciation lors du week-end du 16 mai"


"Malgré l’interdiction des rassemblements de plus de dix personnes sur la voie publique sur l’ensemble du territoire national, explique la préfète, des dizaines de personnes se sont regroupées, sans respect des distances de sécurité, sur les berges de l’Ille et de la Vilaine ainsi que dans différents sites de la ville de Rennes, lors du premier week-end du déconfinement, les samedi 16 et dimanche 17 mai 2020.

"De tels regroupements ne permettent pas de garantir le respect des gestes barrière, indispensables pour lutter contre la propagation du virus Covid-19", poursuit la préfète. 

Un arrêté préfectoral interdit donc désormais et jusqu’au 2 juin la consommation d’alcool de 16h à 7h du matin, et la pratique du pique-nique en dehors des aires aménagées et autorisées".


Les secteurs concernés par l'interdiction


Secteur Ouest : Quai Eric Tabarly, Promenade Madeleine Desroseaux, Jardin de la Confluence, Quai Saint-Cyr, Quai d'Auchel, Quai Saint-Cast ;

Secteur Est : Allée Marc Elder, Promenade des Bonnets Rouges, Allée André Ménard, terrasses du Vertugadin et la plage de Baud jusqu’au pont Vaclav Havel ;

Secteur St-Martin : depuis la rue de Saint-Malo, rue et allée Armand Rebillon et Canal Saint-Martin.


Tout contrevenant encourt une amende forfaitaire de 135 euros. Et une contravention de 1 500 à 3 000€ en cas de récidive dans les 15 jours. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société police sécurité justice alcool
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter