Rennes : la manifestation contre les lois sécuritaires interdite de musique

Pas de musique pour la manifestation ce samedi 6 mars à Rennes. Ainsi en a décidé le préfet, qui craint un rassemblement festif à l’encontre des gestes barrières. Les manifestants entendent protester contre les lois sécuritaires, pour le droit à la culture et à une vie sociale à 14h.

Près d'un millier de manifestants rassemblés sur l'esplanade Charles de Gaulle à Rennes
Près d'un millier de manifestants rassemblés sur l'esplanade Charles de Gaulle à Rennes © K.G/FTV

"L’utilisation d’équipements de sound system habituellement utilisés dans les rave-parties, ayant pour but de transformer une manifestation en événement festif à caractère musical, est interdite dans un périmètre du centre-ville de Rennes défini par les rues suivantes, incluses : Place Pasteur, rue Gambetta, Contour de la Motte, rue du général Guillaudot, rue Lesage, rue de l’Hôtel-Dieu, rue Legraverend, boulevard de Chézy, quai Saint-Cast, place de Bretagne, boulevard de la Tour d’Auvergne, boulevard du Colombier, rue Raoul Dautry, boulevard de Beaumont, place de la Gare et avenue Jean Janvier", indique la préfecture d’Ille-et-Vilaine dans un communiqué de presse.

Le rassemblement prévu ce samedi 6 mars contre les lois sécuritaires, pour le droit à la culture et à une vie sociale est autorisé de 14h00 à 16h30 esplanade Charles de Gaulle à Rennes, mais sans musique.

Le préfet, Emmanuel Berthier, craint un rassemblement festif  "dans un contexte de menace terroriste et de crise sanitaire", précise-t-il.

Le 16 janvier dernier, syndicats, associations et teufeurs s'étaient retrouvés près d'un millier sur l'esplanade Charles de Gaulle pour s'opposer déjà à la loi dite de "sécurité globale". La manifestation interdite en tant que déambulation par la préfecture avait pris la forme d'un rassemblement festif en présence de sound system.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social