• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rennes : le mineur radicalisé, sur le départ pour le jihad, mis en examen et écroué

Les locaux de la DGSI à Levallois-Perret / © Google Street
Les locaux de la DGSI à Levallois-Perret / © Google Street

Interpellé lundi 15 janvier à Rennes, un mineur de 17 ans, soupçonné de vouloir se rendre en territoire irako-syrien, a été mis en examen samedi à Paris et incarcéré, selon une source judiciaire.

Par T.P. avec AFP

Arrêté à Rennes, ce mineur musulman radicalisé avait été signalé par ses proches. Le jeune Rennais avait été placé en garde à vue mardi par les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pour des "velléités de départ en zone irako-syrienne".


Au terme des quatre jours de garde à vue, le parquet de Paris a ouvert samedi une information judiciaire et le jeune homme a été mis en examen par un juge antiterroriste pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", a précisé une source judiciaire à l'AFP. Cette qualification, passible de 30 ans de réclusion, relève de la cour d'assises.

Moins de départs depuis 2016

Après des centaines de départs en 2014 et en 2015, seules quelques dizaines de Français étaient partis rejoindre les zones jihadistes irako-syriennes en 2016, selon les autorités françaises. Ces filières se sont quasiment taries l'an dernier, sous l'effet du renforcement des contrôles aux frontières et des succès remportés sur le terrain par la coalition militaire internationale contre le groupe Etat islamique.

A lire aussi

Sur le même sujet

Extrait du documentaire

Les + Lus