Rennes : minute solennelle en mémoire des trois policiers tués lors des attentats

Une minute de silence pour leurs collègues tués les 7 et 8 janvier 2015 / © Catherine Jauneau
Une minute de silence pour leurs collègues tués les 7 et 8 janvier 2015 / © Catherine Jauneau

A Rennes comme partout en France, les policiers de l'Hôtel de Police de la Tour d'Auvergne  ont respecté ce matin une minute de silence en mémoire de leurs trois collègues : Franck Brinsolaro, Ahmed Merabet et Clarissa Jean-Philippe.

Par Marc-André Mouchère

Au même moment à la préfecture de police de Paris, le chef de l'Etat, devant les familles des victimes et des membres des forces de l'ordre, déclarait :

Ils avaient un idéal, celui de servir la République. Ils sont morts dans l'accomplissement de leur mission, ils sont morts en policiers "  François Hollande.


Tous les trois sont morts en service en s'opposant aux actes terroristes des frères Kouachi et de Amedy Coulibaly. Ils ont courageusement lutté pour éviter certainement un bilan plus lourd de victimes innocentes des djihadistes.

Franck Brinsolaro, 49 ans, était le brigadier affecté à la protection du dessinateur Charb, il a été tué par un des frères Kouachi dans les locaux de Charlie Hebdo, le 7 janvier.
Ahmed Merabet, 40 ans, était brigadier était en poste à la brigade VTT du commissariat du 11e arrondissement de Paris, d'abord blessé il a été froidement abattu dans la rue.
Clarissa Jean-Philippe, 26 ans, était policière municipale et venait d'être titularisée. Elle se rendait sur les lieux d'un accident de la route, à Montrouge. Elle a été tuée par Amedy Coulibaly le 8 janvier. L'enquête devra dire si elle a voulu protéger une école voisine.

Ce matin les hommes et les femmes de toutes les polices et de la gendarmerie saluaient leur courage. Le Président François Hollande les a tous les trois fait chevaliers de la légion d'honneur  "au nom de la République française" devant leurs familles et leurs collègues.

A Rennes, Patrick Chaudet Contrôleur de la direction départementale de la sécurité publique s'est entretenu avec les policiers bretons mobilisés pour la sécurité des établissements publiques et religieux, des écoles et des médias.

Rennes : hommage aux policiers tués dans les attentats
C. Jauneau, L. Benchiha / avec Patrick Chaudet, contrôleur de la direction départementale de la sécurité publique


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus