Rennes : pas de Sainte-Barbe pour les pompiers, sur décision de la préfecture et du département

Les pompiers présents lors de la manifestation du 5 décembre à Rennes / © France Télévisions
Les pompiers présents lors de la manifestation du 5 décembre à Rennes / © France Télévisions

La préfecture et le département ont annoncé que la Sainte-Barbe, la patronne des sapeurs-pompiers ne sera pas célébrée cette année. Cette cérémonie ne peut pas avoir lieu "sereinement".

Par E.C


La célébration de la Sainte-Barbe, patronnne des sapeurs-pompiers prévue ce 7 décembre à Rennes au Blosne n'aura pas lieu, "les conditions n'étant pas réunies pour que se déroule sereinement cette cérémonie", indique la préfecture d'Ille-et-Vilaine, dans un communiqué.

Cette décision est prise en accord avec le président du Conseil départemental, Jean-Luc Chenut "Il n'est en efet pas concevable que ce moment solennel, qui réunit la communauté de la sécurité civile autour de valeurs communes et est l'occasion de rendre hommage aux pompiers qui ont perdu la vie dans l'exercice de leurs fonctions et d'honorer ceux qui se sont distingués, puisse être troublé de quelque façon que ce soit."

En interne, certains pompiers regrettent l'annulation de cette cérémonie d'hommage aux pompiers disparus ou qui ont été distingués cette année. 
 

Un climat de plus en plus tendu entre les pompiers et le département


Cette mesure intervient dans un contexte de tensions, entre les pompiers et le département. Jean-Luc Chenut a condamné hier leur attitude pendant la manifestation. Plus de 200 d'entre eux étaient présents dans le cortège. Un groupe est entré dans la cour de la préfecture. Certains ont également pénétré dans l'appartement d'un particulier en centre-ville. Dans le premier cas, Jeant-Luc Chenut condamne ce qu'il appelle "une intrusion" (et non pas une effraction précise-t-il), un terme réfuté par les premiers concernés. Le président du Conseil départemental rappelle également que "lorsque l'on porte un uniforme, on porte un symbole et on ne rentre pas comme ça chez les gens." 

Certains devraient faire l'objet de sanctions disciplinaires. 

En novembre, Jean-Luc Chenut avait déjà effectué un rappel à l'ordre, sur la forme que prennent les revendications des pompiers, en grève depuis six mois. 

La Sainte-Barbe a également été annulée à Saint-Malo, pour le mêmes motifs. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus