• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rennes-PSG: 0-1 au terme d'un match sans beaucoup d'intensité

Le RCK fait le plein au Roazhon Park / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Le RCK fait le plein au Roazhon Park / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Le Stade Rennais recevait le leader incontestable de la Ligue 1, le PSG. Une occasion pour les Rouge et Noirs de surprendre la seule équipe invaincue de la Ligue 1. Mais il n'en fut rien, faute de potentiel offensif.

Par Stéphane Grammont

Cavani au repos, Pastore à l'infirmerie, Verratti ménagé, tandis qu'Ibrahimovic commencera la partie sur le banc : certains dans le public seront sans doute frustrés de ne pas voir les stars du PSG sur la pelouse du Roazhon Park.

Mais à quatre jours d'un match capital en Champion's League face au Real Madrid, et à 7 points du dauphin Angers, Laurent Blanc pouvait se permettre de faire tourner son riche effectif.
Rennes-PSG : le récit du match
Le Stade Rennais reçoit le leader incontestable de la Ligue 1, le PSG. Mais les plus grandes stars ne seront pas sur la pelouse. Une occasion pour les Rouge et Noirs de surprendre la seule équipe invaincue de la Ligue 1. Valérie Chopin, Antonin Billet

Car ce n'est pas pour autant une équipe de réserve qu'aura à affronter le Stade Rennais, toujours privé de son buteur Georges N'tep. Par contre, Benoit Costil fait son retour dans les buts après une blessure qui l'a éloigné plusieurs semaines de ses cages.

Quoi qu'il en soit, un match contre le PSG est toujours l'un des grand rendez-vous de la saison. Il y avait beaucoup de monde pour accueillir le bus des Rouge et Noirs. Les supporters étant d'ailleurs invités à "faire du bruit" à la 35è minute. Il échappera peut-être aux supporters parisiens que c'est le numéro du département d'Ille-et-Vilaine.

Le déroulé du match


01'14 : Les rennais oublient Di Maria qui se créé une première occasion en centrant fort que contre Mendes. Première parade de Benoît Costil.

Après ce premier coup de pression, les rennais ont réussi à équilibrer le jeu, même si la possession de balle est, comme prévu, parisienne. Ils réussissent toutefois quelques percées, comme ce contre de Sio et Doucouré qui sont partis à deux. Décalé sur la droite, Doucouré centre trop en profondeur. (11è).

Au quart d'heure de jeu, force est de constater que le Stade Rennais, fort de son double rideau défensif, joue très bas. Le PSG, patient, ne vient pour autant pas presser.

17è : Deuxième parade de Benoit Costil après un bel enchaînement de Lavezzi qui, dos à la défense, réussit à se retourner et à frapper dans le cadre.

22è: raid de Quintero qui obtient une faute avant de pouvoir servir Sio. Le coup franc dans l'axe ne donne rien.

28è : frappe lointaine de Sylla à ras de terre, sans problème pour Trapp. Mais cette action arrive après que les Rouge et Noirs aient réussi à garder le ballon un moment, même s'ils ont du mal à passer les milieux de terrain parisiens. Des parisiens qui ne forcent pas le rythme de cette rencontre.

35è : Les supporters rennais font du bruit, comme prévu, mais leurs joueurs font circuler le ballon.... dans le mauvais sens. On sent le manque de potentiel offensif.


42è : Les Rouge et Noirs font circuler le ballon, sans plus. Résultat, Di Maria vole le ballon à Sio et met Lucas en position de tir. Costil s'en sort avec une claquette.


A la mi-temps, les parisiens auront eu ce qu'ils sont venu chercher, un match tranquille. 

Le match reprend sur le même rythme avec des équipes inchangées. Le PSG se montre dangereux après une énième perte du ballon des rennais. Lavezzi trouve Matuidi, qui rate son contrôle dans la surface (52è).

Les parisiens montent d'un cran offensif et multiplient les incursions aux avants-postes. A la 66è minute, Tiago Motta et Verratti font leur entrée sur le terrain à la place de Stambouli et Matuidi. Côté rennais, Groscicky va prendre la place de Quintero. Philippe Montanier ne changeant pas son plan de jeu. 



75è : but du PSG avec une reprise de volée de Di Maria servi par Lucas, après que Verratti ait changé d'aile avec une belle transversale qui apporte le surnombre. Les parisiens ont fait finalement le job et vont désormais gérer le score.

84è : le Stade Rennais tente de réagir avec une action individuelle de Pedro Henrique qui parvient à s'approcher du but parisien et frapper des 25 mètres. Le ballon passe de peu au-dessus.

91è : frappe cadrée de Pedro Henrique au terme d'un bon pressing offensif. Les rennais se découvrent pour tenter d'égaliser dans les arrêts de jeu. Malgré une équipe du PSG presque apathique, le Stade Rennais ne parviendra pas à tirer profit de cette situation.

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus