Rennes. Une centaine de coups de couteau sur le corps retrouvé aux étangs d’Apigné

Ce 10 septembre, le corps d’un homme, lesté d’un parpaing, les poignets attachés, a été retrouvé aux étangs d’Apigné à Rennes. L’autopsie révèle que la victime a reçu une centaine de coups de couteau. Il pourrait s’agir d’un homme d’origine turque, âgé de 29 ans.
La police sur place aux étangs d'Apigné après la découverte du corps d'un homme
La police sur place aux étangs d'Apigné après la découverte du corps d'un homme © B. Le Vaillant - France Télévisions

L'enquête se poursuit et l'identité de la victime se précise. Il s'agirait d'un homme d’origine turque, âgé de 29 ans et résidant dans le Nord. Quatre jours avant cette macabre découverte, la famille avait signalée sa disparition à Angers (Maine-et-Loire). Des analyses génétiques sont en cours afin de permettre son identification certaine.


100 coups de couteau

L’autopsie médico-légale révèle que la victime présente une centaine de lésions pouvant avoir été occasionnées par arme blanche, selon un communiqué du parquet de Rennes.

Lorsque les pompiers ont sorti de l’eau la victime, vendredi 10 septembre, ses mains étaient attachées et une corde reliait son bassin à un parpaing. Ce sont des promeneurs, qui avaient donné l’alerte, en voyant un corps flottant, dans les étangs, à proximité de la grande plage. "L’immersion dans l’eau a été réalisée post portem" précise le procureur de la République, Philippe Astruc.


Les investigations se poursuivent

Le parquet de Rennes a ouvert ce mardi 14 septembre une information judiciaire du chef de meurtre auprès d’un juge d’instruction. Les investigations vont se poursuivre afin de comprendre les circonstances exactes de ce passage à l’acte particulièrement violent et d’en identifier le ou les auteurs.  

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers