Rentrée scolaire : le recteur de l'académie de Rennes veut faire de la Bretagne une “aire marine éducative”

Emmanuel Ethis a des projets pour l'académie de Rennes. / © Christophe Rousseau - France 3 Bretagne
Emmanuel Ethis a des projets pour l'académie de Rennes. / © Christophe Rousseau - France 3 Bretagne

La rentrée 2019 est synonyme de nombreux changements, notamment pour l'école primaire et le lycée. En Bretagne, le recteur a annoncé ses volontés pour la première année scolaire sous son autorité. Parmi elles, le projet de faire de la région une "aire marine éducative".

Par C.B.


L'accent est mis sur la nouveauté. Le lundi 2 septembre, 611.724 élèves bretons prendront le chemin de la classe, du primaire jusqu'au lycée. La région est notamment sur la première place du podium de la réussite au bac. En Bretagne, le taux moyen de réussite est de 92,5%, toutes séries confondues pour la session 2019. Au niveau national, ce taux atteint 88,1%. 

Une nouveauté incarnée également par Emmanuel Ethis. Cet universitaire de 51 ans est devenu recteur de l'académie de Rennes en avril 2019. Il a de grands projets pour l'éducation en Bretagne.
 

Sensibiliser les élèves à l'environnement

L'un des projets détaillés en conférence de presse ce mercredi 28 août revient à faire de la Bretagne une "aire marine éducative".
Le recteur souhaite que des dynamiques créées localement dans des écoles soient impulsées à l'échelle régionale. L'intérêt : mobiliser l'ensemble des élèves bretons à défendre l'environnement, notamment sur les plages. Que les jeunes prennent en considération chaque pan du littoral breton.
 
Interview d'Emmanuel Ethis, recteur de l'académie de Rennes
Description du projet de "l'air marine éducative" - France 3 Bretagne
Ce projet devrait se développer tout le long de l'année. Chaque établissement breton pourra y prendre part, même s'il ne se situe pas au bord de l'océan. 
 

Point d'orgue sur la lecture

Parmi les autres idées lancées par le recteur, il y a celle d'un quart d'heure de lecture imposé toutes les semaines à l'ensemble des élèves, du premier et du second degré. Mais pas seulement ! Emmanuel Ethis souhaite que l'ensemble des personnels de l'Éducation Nationale y prennent part en Bretagne : professeurs, inspecteurs, employés du rectorat, techniciens...

Un moyen de faire une pause dans la journée pour que tout le monde retrouve le goût de la lecture. C'est aussi un moment de partage : chacun pourra demander à l'autre ce qu'il lit, et lui proposer l'ouvrage qu'il est en train de lire.
Un enjeu à l'ère du tout numérique. Le recteur a notamment pointé du doigt "les films diffusés sur la télévision entièrement doublés en France, alors que les pays scandinaves sous-titrent chaque film diffusé sur le petit écran". Une manière selon lui de s'entraîner à la lecture, entre autres.
Cette dynamique n'est pas nouvelle en Bretagne. Déjà, des écoles ont lancé des initiatives de lecture localement. C'est notamment le cas à Ercé-prés-Liffré depuis un an.
 

Favoriser l'intégration sur le territoire

Emmanuel Ethis a également insisté sur le fait de recentrer les propositions thématiques des établissements sur la dynamique professionnelle de la Bretagne. Ainsi, l'apprentissage sera développé dans l'académie : 70 nouvelles places ouvertes. Les métiers enseignés correspondent aux offres d'emploi bretonnes. On peut notamment citer la Formation Complémentaire d’Initiative Locale (FCIL) d'ouvrier voilier polyvalent au lycée Roz Glas de Quimperlé. 

Concernant les langues bretonnes, des discussions seront établies avec les établissements proposant l'enseignement bilingue ou optionnel. Emmanuel Ethis se rendra à Carhaix où le débat sur la possibilité de répondre en breton aux épreuves du bac 2019 s'était retrouvé dans l'actualité.
 
L'enseignement du breton représente 23.170 élèves dont 19.326 en filière bilingue (81,5% du total). Les responsables de l'académie de Rennes ont remarqué une augmentation des inscriptions dans les classes bilingues et un tassement en enseignement facultatif. Preuve que la langue bretonne continue de soulever l'intérêt des parents comme de leurs enfants.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus