Son fils de 3 ans s'enfuit d'un centre de loisirs. "On a frôlé la catastrophe", selon cette maman

Mercredi 6 mars, une mère de famille rennaise qui avait laissé son fils de 3 ans au centre de loisirs de l'école Torigné à Rennes a appris à la mi-journée qu'il s'était enfui avec un autre enfant du même âge et qu'ils étaient introuvables. C’est un moniteur d’auto-école qui retrouvera les enfants errant dans la rue, non loin de l'hôpital sud. La maman a porté plainte.

Lorsqu’elle est passée à 11h30 ce mercredi pour apporter à manger à son fils au centre de loisirs Torigné, dans le quartier du Blosne à Rennes, les animateurs lui annoncent que son fils de 3 ans, atteint de troubles alimentaires et d'un retard sévère de langage, a disparu. "Le directeur du centre m'a annoncé les choses comme ça : 'votre fils a fugué depuis 15 minutes avec un autre camarade de 4 ans. Nous sommes à leur recherche. Ils sont introuvables.' Je suis restée bouche bée. Comment peut-on fuguer à 3 ans ? Ils m'ont dit que les petits avaient creusé dans la terre, pour passer sous une barrière provisoire car des travaux sont en cours dans la cour de l'école", raconte la maman. Cette dernière pense, elle, que les enfants sont "tout simplement sortis par la porte grillagée qui ne ferme pas bien. Il n'y a pas d'aimant. D'ailleurs, dès le lendemain, un parpaing avait été posé pour renforcer de manière temporaire la sécurité"

Votre fils a fugué depuis 15 minutes avec un autre camarade. Nous sommes à leur recherche. Ils sont introuvables. Je suis restée bouche bée.

la maman de l'enfant de 3 ans

"C'est finalement un moniteur d'auto-école qui les a retrouvés errant dans la rue à quelques centaines de mètres, près du centre commercial Torigné, en direction de l'hôpital sud", poursuit-elle. Une dizaine de minutes plus tard, les deux enfants étaient de retour, accompagnés de deux personnels du centre de loisirs. "On a frôlé la catastrophe", conclut la mère de famille. 

Très en colère, la maman a porté plainte ce jeudi 7 mars au commissariat de police pour mise en danger de la vie d'autrui. 

"Des mesures prises sans délai" par la Ville de Rennes

Contactée, la mairie de Rennes a fait savoir ce vendredi que "les animateurs ont tout de suite vu les enfants mais n'ont pas pu les suivre immédiatement puisque la barrière était très basse. La police a été contactée". Face à cet incident majeur, la ville de Rennes a "pris des mesures sans délai, à savoir : la fermeture de la cour d’élémentaire aux enfants dans l’attente de sa sécurisation et la demande de mise en sécurité immédiate en vue de la rentrée scolaire". Elle ajoute qu'elle a également proposé de "rencontrer les familles concernées dès hier pour les informer des mesures prises par la Ville de Rennes. L’une d’elles a été reçue jeudi à 17h par le chef de service. L’autre famille n’était pas disponible et le rendez-vous est en cours de calage". En outre, une "note interne de rappel des consignes de sécurité à l’ensemble des Responsables Éducation-Loisirs" a été transmise, ainsi qu'un "recadrage de l’équipe d’animation sur les consignes de sécurité et de surveillance, à fortiori pour des enfants plus fragiles"

 

 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité