Stade Rennais. La nouvelle section féminine sur le terrain

Du football féminin au Stade Rennais. Une petite révolution dans un club où les femmes étaient absentes depuis 45 ans. Le club mise sur la jeunesse pour former une section pas à pas. Le premier entraînement de la section U8, avec des fillettes de 6 à 8 ans, a eu lieu ce mardi.

Pas de cartable mais une tenue en Rouge et Noir pour 33 fillettes qui ont fait leur rentrée au Stade Rennais ce mardi, accompagnées de leurs parents, tout émus. Elles seront désormais licenciées au club en section U8 et entraînées sur place.

Pour leurs premiers essais sur la pelouse synthétique du Roazhon Park, elles ont eu de la chance : le soleil était de la partie. Ces jeunes pousses, même si elles sont novices, ont été sélectionnées pour leurs capacités. Certaines sont déjà bien imprégnées comme Iwa, la fille de Julien . "Je suis Colombien, du coup c'est dans la tradition chez nous de jouer au foot, dit Julien. Depuis que ma fille est petite, on joue mais comme ça !"

Un maillot à leur nom

L'entraîneur, c'est Michel Sorin, 60 ans. Treize ans à son actif au Stade Rennais en deux passages. Il vient de quitter son poste auprès des féminines de l'Olympique Lyonnais, la meilleure équipe européenne du moment, pour un dernier défi sur le terrain sans doute avant sa retraite, aux côtés de ces petits bouts de choux.



Tout le monde fait aujourd'hui connaissance. On distribue, chasubles, gourdes avant de se mettre en jambe. Chaque joueuse a son nom sur son maillot. Tout est fait comme pour les grandes pour ce projet initié par Romain Danzé, l'ancien capitaine du club, aujourd'hui en charge des relations publiques et du développement au sein du Stade Rennais FC. "C'est une section féminine qui va grandir sérieusement sur les saisons suivantes. Il y a des ouvertures de catégories qui sont prévues" souligne-t-il..

Les familles, fans du Stade Rennais et fières de leurs filles !

En attendant, il faut les voir, les petites ! Durant plus d'une heure, elles ont mouillé le maillot avec des exercices de motricité, de sauts, de cerceaux et des bouts de matchs avec des cages à leur taille.

Elles s'entraîneront deux fois par semaine avec un plateau par mois face à d'autres équipes du département. De quoi enthousiasmer les familles comme Martin, papa de Marion, qui observe sa fille avec tendresse, lui qui est un fan du Stade Rennais. Sans parler de son frère Samuel, qui aimerait bien en ce moment être à la place de sa soeur.

Les jeunes joueuses, elles, sont ravies, même si parfois, c'est un peu compliqué. Louise, qui aime marquer des buts, n'a pas réussi aujourd'hui, nous dit-elle. Quant à Capucine, c'est le slalom avec les ballons dans les parcours qu'elle a trouvé difficile.

Qu'a cela ne tienne, pas question de mettre la pression sur les fillettes. Elles doivent avant tout gôuter au plaisir de jouer.
 


"Il n'y aura pas de compétition, pas d'objectif à donner. Elles vont progresser individuellement et les laisser venir tranquillement, précise Michel Sorin. Certaines petites ont eu du mal au départ. Certaines pleuraient un peu, c'est logique ! Mais à la fin, j'ai vu les mêmes avec un sourire énorme. Là, on se dit qu' on a fait une belle chose".

Et puis avec la gentillesse et l'humanité qui transpirent de leur nouveau coach, on se dit que toutes ces heureuses élues sont entre de bonnes mains !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade rennais fc football sport jeunesse société famille