Suspecté de meurtre et de séquestration dans les Yvelines, un homme arrêté à Rennes

Un homme suspecté de meurtre en bande organisée et séquestration, dans les Yvelines, a été arrêté à Rennes. Après sa mise en examen, il a été relâché sous contrôle judiciaire. L'enquête a été confiée à la police judiciaire du département.

Trois hommes ont été arrêtés dimanche et mardi dans le cadre d'une enquête pour meurtre en bande organisée et séquestration ouverte après la découverte d'un cadavre le dimanche 26 mars 2023 dans un pavillon de Mantes-La-Jolie (Yvelines), a indiqué vendredi le parquet, joint par l'AFP.

L'un des hommes a été arrêté à Rennes. Mis en examen pour séquestration avec libération volontaire avant sept jours, il a été relâché sous contrôle judiciaire.

Les suspects contestent les faits

Les mis en cause "contestent les faits et se renvoient la responsabilité de l'homicide avec des déclarations contradictoires", a précisé le parquet jeudi 30 mars.

L'affaire avait débuté dimanche après-midi, quand un homme, l'un des suspects qui sera finalement mis en examen pour meurtre en bande organisée, avait affirmé à un passant avoir été séquestré dans un pavillon avec un ami par plusieurs individus armés. Cet homme a également raconté que son ami était toujours retenu.

Le passant a alors prévenu les forces de l'ordre locales qui, suspectant la présence d'armes, ont demandé l'intervention du RAID.

Une enquête confiée à la police judiciaire du département

Après être entré dans le pavillon, connu localement pour être un squat, les policiers de l'unité d'intervention y ont trouvé le corps d'un homme qui présentait les traces d'une blessure par arme à feu. Le passeport algérien d'un homme de 25 ans a été trouvé sur son corps.

L'enquête a ensuite été confiée à la police judiciaire du département

CB avec AFP.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité