Qu'est-ce que le trambus, ce nouveau mode de transport qui promet d'améliorer le quotidien des Rennais ?

Ce lundi 4 décembre 2023, après la Métropole, la Ville de Rennes a approuvé le programme et le budget de la ligne T3 du Trambus. Ce bus à haut niveau de service reliera Saint-Grégoire et Chantepie en passant par le centre-ville. Un nouveau mode de transport qui vise à améliorer le quotidien des Rennais.

À mi-chemin entre le bus et le tramway, le trambus va bientôt modifier les habitudes des Rennais en matière de transports en commun. En effet, quatre lignes de trambus vont être construites d'ici 2030. Deux premières lignes, la T1 et la T2, ont déjà été approuvées par le conseil de Rennes métropole le 28 septembre 2023. Ce lundi 4 décembre 2023, une nouvelle ligne de trambus a été approuvée, cette fois par le conseil municipal. Il s'agit de la ligne T3, qui reliera Saint-Grégoire à Chantepie en passant par le centre-ville.

Un renforcement de l'offre de transports en commun

Les Rennais pourront gagner du temps sur leur trajet. Les trambus circuleront sur des voies réservées et sécurisées, avec des priorités aux intersections. "L'idée est de desservir la première et la seconde couronne, tout en permettant une amélioration générale des lignes de bus qui peuvent utiliser les infrastructures du trambus", expose Matthieu Theurier, troisième vice-président à la mobilité et aux transports à Rennes métropole.

Selon l'élu, le trambus allie les avantages du tramway - régularité, rapidité, propreté, à la souplesse d'un bus électrique, qui peut s'adapter aux conditions de circulation et reste plus simple à mettre en place. C'est un bus à haut niveau de service, actif sur de larges plages horaires, avec des passages fréquents sur tous les arrêts de la ligne.

Des interconnexions entre le trambus et le métro

Le tracé de la ligne T3 reprend les tracés des lignes C1 (de République à Chantepie) et C2 (de République à Saint-Grégoire) mais elle permettra de mieux desservir des secteurs éloignés du métro avec 22 400 voyages par jour. Les fréquences de passage devraient être de six minutes en heure de pointe et de dix minutes en heure creuse. Selon les informations de Rennes Métropole, 90 000 voyages pourraient être réalisés par jour sur l'ensemble des lignes, soit une augmentation de 30 à 64%.

La ligne T3 se déploie sur environ 17 kilomètres, avec une trentaine de stations qui desservent une zone de 55 00 habitants, qui pourront gagner entre 4 et 13 minutes de temps de trajet. "Gagner du temps, c'est ce que nous voulons faire avec les lignes T3 et T4, les plus métropolitaines si on peut dire", détaille Matthieu Theurier, troisième vice-président à la mobilité et aux transports à Rennes métropole. "Les lignes T1 et T2 sont davantage pensées pour rendre plus fiables les temps de parcours."

Rennes Métropole joue ici la carte de la "multimodalité et de l'accessibilité", comme l'a expliqué Valérie Faucheux, 14ème adjointe déléguée aux Mobilités et aux déplacements lors du conseil municipal du 4 décembre. 80 kilomètres de pistes cyclables seront aménagés ou rénovés le long des lignes de trambus dont 24 sur le tracé de la ligne T3. Six parkings-relais, indiqués par des logos P+R sur la carte ci-dessus, seront construits près des lignes de bus pour encourager le transport en commun. Également, des voies réservées aux bus, cars, et à plus long terme au covoiturage, seront progressivement ouvertes. La finalité : une "démultiplication de l'offre de transports et de sa performance." 

Un calendrier encore lointain

Les élus ont validé le 4 novembre 2023 l'enveloppe financière de la ligne T3, soit un coût de 70 millions d'euros. 2,4 millions d'euros relèvent du budget de la Ville de Rennes, notamment au titre de la végétalisation. Matthieu Theurier a aussi précisé pendant le conseil métropolitain du 16 novembre 2023 que le département d'Ille-et-Vilaine participerait à hauteur de sept millions d'euros. Rennes métropole estime le coût total des travaux à 200 millions d'euros hors taxes.

Le trambus est une opportunité dans notre manière de construire l'espace public et de vivre la ville.

Valérie Faucheux

14ème adjointe déléguée aux Mobilités et aux déplacements à la Ville de Rennes

Valérie Faucheux promet une "mise en œuvre en moins de dix ans, contre 20 ans pour les deux lignes de tramway." Les travaux seront réalisés entre 2027 et 2030. En 2030, ce sera aussi la fin du programme de déplacements urbains, qui vise à baisser de 40% les émissions de gaz à effet de serre. En ce qui concerne la ligne T3, les études seront lancées au second semestre 2024.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité