Très haut débit : la fibre optique pour toute la métropole rennaise d'ici 2020

Le déploiement de la fibre optique doit s'accélérer / © France 3 Bretagne
Le déploiement de la fibre optique doit s'accélérer / © France 3 Bretagne

C'est un véritable enjeu pour le développement économique : la fibre optique se déploie peu à peu en Bretagne. Pas au même rythme dans toute la région, mais à Rennes, l'opérateur Orange se félicite d'avoir installé 100 000 prises et promet que toute la métropole sera raccordée d'ici fin 2020.

Par Thierry Peigné

Plus de 100 000 foyers et locaux d'entreprises sont déjà éligibles au très haut débit internet sur Rennes et sa métropole. Mais devant l'intérêt présenté par cette technologie qui permet d'avoir une connexion internet à la vitesse grand V, particuliers et professionnels réclament de plus en plus un raccordement à la fibre optique. 

Pour Vincent Mahé, chef d'entreprise converti au télétravail à Betton, il n'y a pas photo. Avec la fibre optique installée chez lui, il a diminué par dix le temps d'envoi de ses gros dossier et de ses photos aux clients étrangers de sa société de commercialisation d'éléments de salles de bain. Cela représente un gain de temps non négligeable par rapport à ce qu'il pourrait faire depuis le bureau de sa société, non raccordé à la fibre. 

Le très haut débit incontournable pour les entreprises

Et la demande en raccordement est plus que forte, explique Emmanuel Couet, président de Rennes métropole. Une demande à laquelle il faut pouvoir répondre car le très haut débit est un argument de développement des sociétés. De même, il est l'un des critères clés de l'installation d'une nouvelle entreprise, au même titre que la possibilité de loger les collaborateurs et l'accessibilité (transports) à l'entreprise.

 


Le défi de la main d'oeuvre

Pour accélérer le déploiement de la fibre optique, l'opérateur Orange, en charge de son installation sur la métropole rennaise, a annoncé cette semaine une accélération de son calendrier de travaux. "Nous pensons arriver à 175 000 prises en fin d’année, soit près des deux tiers de la métropole", avance encore Pierre Jacobs, directeur Orange Ouest. Objectif final, raccorder toute la métropole d'ici fin 2020, soit deux années plus tôt que la date prévue initialement.

Les prochains travaux concerneront les communes de Pacé, Vezin-le-Coquet, Vern-sur-Seiche, Noyal-Châtillon, Acigné et Nouvoitou. 

Pour relever un tel défi, l'opérateur est serein côté technologie, bien est au point. Mais il rencontre une difficulté récurrente : trouver la main d'œuvre en conséquence. Des centaines de techniciens qualifiés sont en effet nécessaires pour installer toutes ces infrastructures.
 

Le haut débit en retard en zone rurale

Ce fort taux de raccordement se retrouve également à Brest, déjà éligible à 90% au très haut débit. Mais hors des grandes villes, le déploiement de la fibre optique prend du retard, six mois environ en Bretagne par rapport aux prévisions. En zone rurale, ces installations passent par des travaux parfois importants de génie civil lorsque la fibre doit être enterrée. De plus la demande en fibre optique étant importante dans le monde, les délais de livraison s'allongent.
 


Assurer l'égalité des chances à l'ère du numérique sur tout le territoire reste encore une gageure.

A lire aussi

Sur le même sujet

L'analyse de Météo Bretagne sur les risques de crues en Ile-et-Vilaine

Les + Lus