Un détenu soupçonné d’organiser depuis sa cellule un projet d’agression contre un juge de Rennes et sa famille

Un juge de Rennes et sa famille seraient la cible d’un projet d’agression. Un jeune détenu de Nantes connu pour différentes affaires déjà commanditées depuis sa cellule semble au cœur d'une affaire révélée par Le Parisien.

Depuis sa cellule de Nantes, un Breton est soupçonné d’avoir “engagé des petites mains pour brûler la maison d’un membre de la famille du juge” divulgue le journal Le Parisien dans sa parution du 16 février 2024.

Projet d'agression envers le juge et sa famille

Selon l'information du journal, un individu cherche à se venger d’un juge d’instruction ayant suivi des dossiers sensibles. Les menaces ont été prises au sérieux. Le magistrat et sa famille ont été placés sous protection renforcée.

L’individu mis en cause dans ce dossier d’agression serait un jeune homme de 25 ans, souligne Le Parisien. Le suspect est en détention provisoire depuis 2023 dans le cadre des incendies criminels en série des magasins Poêles & Compagnie, pour son rôle de bras droit du commanditaire présumé.

Lire : Le commanditaire des incendies des magasins Poêles & Cie à Châteaubriant et Redon continuerait à orchestrer ses méfaits depuis sa cellule

Un incendiaire déjà connu

Plusieurs magasins Poêles et Cie avaient été détruits par les flammes ou détériorés volontairement entre la fin 2022 et mai 2023. Les magasins de Bain-De Bretagne, La Mézière, Redon et Châteaubriand avaient été incendiés. Le procureur de Rennes, avait confirmé que le préjudice s’approchait des 5 millions d’euros.

Une partie des faits auraient déjà été organisés depuis la maison d’arrêt de Nantes.