Un automobiliste tué à coups de batte de baseball dans un hameau près de Rennes. Le GIGN interpelle deux frères

Dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25 février 2024, un automobiliste, habitant de Monterfil, a été tué à coups de batte de baseball sur une route départementale. Son passager a aussi été blessé. Ce dimanche, deux suspects, des frères de 50 et 37 ans, ont été interpelés par le GIGN à quelques centaines de mètres du lieu de l’agression.

Deux hommes nés en 1974 et 1986 ont été interpellés par le GIGN et placés en garde à vue ce dimanche 25 février 2024. Ils sont suspectés d'être les auteurs d'une terrible scène qui s'est jouée au lieu-dit Simon, à 25 km au sud de Rennes, sur la commune de Saint-Thurial en Ille-et-Vilaine, dans la nuit de samedi à dimanche. 

Selon le quotidien Ouest-France, vers 00h30, un véhicule se met en travers de la route pour en bloquer un second sur la D238. Les occupants du premier véhicule sortent armés d'une batte de baseball et passent à tabac les deux autres automobilistes. 

L'un d'entre eux, âgé de 30 ans, est décédé. Selon David Moizan, le maire de la commune, "ce jeune homme habitait Monterfil, la commune voisine. Il était très impliqué dans la vie locale et allait être papa. Toute la commune est en émoi."

Blessée, l'autre victime, âgée de 37 ans, a aussi été hospitalisée au CHU de Pontchaillou. "Ses jours ne paraissent pas en danger", assure Philippe Astruc, le procureur de la République de Rennes. 

Deux frères interpellés par le GIGN

"C'est un habitant de Saint-Thurial, indique Dominique Moizan. Les deux hommes étaient amis et aucun d'entre eux n'avait fait parler de lui auparavant."

Selon le procureur de la République, "les raisons de l’altercation ne sont pour le moment pas établies."

Les faits se sont produits à proximité d'une aire d'accueil des gens du voyage, mais le maire assure que "les deux suspects ne font pas partie de cette communauté. Il s'agit de deux frères qui habitent une caravane sur un terrain appartenant à leur père, un Rennais." Un terrain situé à proximité du lieu de l'agression.

Une enquête pour "homicide volontaire" et "violences avec arme" est ouverte. Elle est confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie de Montfort-sur-Meu.