"Un moment sans retour" un documentaire sur la maison citoyenne d'un groupe de gilets jaunes rennais à l'affiche

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Jauneau .

Ce dimanche au cinéma l'Arvor de Rennes, est présenté en avant-première le documentaire "Un moment sans retour" du réalisateur Raymond Macherel. En décembre 2018, il y a bientôt quatre ans, il décide de suivre un groupe de gilets jaunes rennais. Ils se sont appelés "Les lapins jaunes" et ont occupé une maison citoyenne pour faire entendre leur voix au sein du Grand débat national lancé par le Président de la République Emmanuel Macron.

Les lapins jaunes avaient installé leur quartier général dans un entrepôt à l'abandon à Saint-Grégoire, en périphérie de Rennes. Ils ont accepté la caméra du réalisateur Raymond Macherel venu de Paris. Et aussi longtemps qu'ils ont pu, ils ont occupé et fait vivre leur « Maison citoyenne » où se sont formés des rêves de révolution. Ces femmes et ces hommes : menuisier, retraitée, aide-soignante, cariste, sdf, étudiante, manutentionnaire, syndicaliste, agriculteur, employé dans la grande distribution, menaient

pour la première fois de leur vie une lutte politique. Malgré leur inexpérience de la lutte collective et du monde médiatique, ils se sont retrouvés malgré leurs différences d'opinion, d'origine, d'âge, de profession, de niveau de vie.

Le film documentaire "Un moment sans retour" raconte cette expérience inédite. Pour eux, ils s'agissaient de participer au Grand débat national : Comment financer les services publics, comment parvenir à un impôt juste ?  Faut-il instaurer le vote blanc ? Ils ont organisé leur propre assemblée pour faire leurs propositions. "On est à un moment sans retour. C'est nous les chefs !" assène l'un d'entre eux dans le documentaire. Le film montre leur quotidien, les affrontements avec les forces de l'ordre et la solidarité qui s'organise avec l'espoir et la colère parfois.

Ce matin, certains d'entre eux sont venus assister au milieu du public à la projection en présence du réalisateur.

Mon projet a pris corps le jour où à Paris, dans une manifestation de Gilets jaunes, j'ai filmé un photographe de presse à qui les CRS ont pris son casque. Il s'est retrouvé sans protection et on lui a dit "si vous voulez rester en vie, rentrez chez vous". J'ai posté la vidéo sur mon compte facebook et elle est devenue virale. Je me suis retrouvé engagé dans le mouvement. C'est le point de départ de mon film et moi, parisien et ancien professeur de français, j'ai décidé d'aller à la rencontre de Gilets jaunes en Bretagne.

Raymond Macherel

Réalisateur "Un moment sans retour"

"L'idée est de montrer comment, sans projet défini, juste à partir d'un élément déclencheur, ces citoyens vont réussir à construire quelque chose dans la durée et comment ils ont affronté la tempête", rajoute Raymond Macherel. "C'est un film pour maintenant, pour que la société se répare, se reparle et avance dans des projets communs sans attendre que les choses viennent d'en haut. Pour moi, les gilets jaunes sont un modèle de démocratie même si il y a eu de la violence. Ils sont un modèle de démocratie et une leçon d'espoir même si les politiques continuent de les regarder de haut."

Un reportage de France3 Bretagne à la Maison citoyenne des Lapins Jaunes : 

Après la projection, les réactions ont été nombreuses, comme celle de ce jeune homme : "Dans les médias, on voyait surtout les occupations de ronds-points et les manifestations qui partaient en vrille. Dans ce film, on découvre un autre aspect avec l'organisation et l'utilisation des réseaux sociaux. On comprend que ce n'est pas facile de s'organiser politiquement. Il y a des remises en questions".

Avec ce film, je reviens en arrière. Moi qui ai fait Mai 68, ça a été quelque chose à nouveau ! Vous ne pouvez pas imaginer à 69 ans, vivre tout ça. J'y ai cru et malheureusement, c'est tombé à l'eau. C'est pire maintenant. On n'a pas été écouté.

Mamie Ray ex gilet jaune de la Maison citoyenne

On est partant pour repartir mais avec d'autres. Rien n'est jamais perdu même si il n'y a plus de groupes de gilets jaunes réellement constitués.

Patrick ex gilet jaune de la Maison citoyenne

"Un moment sans retour" est programmé dans quelques salles au niveau national pour le moment en avant-première, avant de trouver son public. Il a été réalisé grâce à une campagne de financement participatif et produit par le réalisateur et l'association Doc Pop Films qui vont désormais le distribuer hors des sentiers battus.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité