L'université Rennes 2 prend position contre la réforme des retraites

Le conseil d'administration de l'université Rennes 2 a adopté lors du dernier conseil d'administration une motion exprimant son opposition au projet de réforme des retraites. 

Etudiants de l'université Rennes 2
Etudiants de l'université Rennes 2 © Maxppp - M. Ollivier

"Après avoir pris connaissance du projet de loi portant réforme du système de retraites, le conseil d'administration de l'université Rennes 2 réuni le 24 janvier 2020 s'y oppose et rappelle son attachement à un système de retraites juste et solidaire", indique la motion rendue public ce mardi. Une motion prise à l'unanimité moins une voix de la trentaine de membres présents du conseil d'administration. Un texte soumis au départ par les six représentants étudiants présents.
durée de la vidéo: 00 min 15
Le choix de la motion

"Cette réforme vise à mettre à mal le système par répartition et de solidarité entre les générations, fondement de notre état social depuis la Libération poussant notamment les cadres et professions intermédiaires à se tourner vers des offres de capitalisation privées", développe le texte.

Cette motion dénonce la réforme des retraites qui aura "des effets très concrets pour les personnels et étudiant·e·s de notre université" avec :
- l'instauration d'un système par points dont la valeur révisable aura pour conséquence une "révision permanente du niveau des pensions",
- le fait de "pérenniser dans les pensions de retraites la précarité subit pendant nos études",
- et qu'elle "repousse l’âge de départ à la retraite jusqu’à 64 ans".

Le conseil d'administration comprend à la fois des enseignants et des personnels de l'université, des étudiants et des personnalités extérieures. Rennes 2, qui compte plus de 20 000 étudiants, "connaît depuis le début du mois de décembre une mobilisation importante de ses étudiant-e-s et personnels" précise la motion. Une prise de position qui revêt un aspect politique, revendiqué par les membres du conseil d'administration.
durée de la vidéo: 00 min 40
La motion, une prise de position politique


Le conseil d'administration de l'université de Rennes 2 n'est pas le premier à avoir voté une motion contre la réforme des retraites. Avant lui les instances de la Sorbonne Nouvelle Paris 3 ainsi que celles de Paris 8 ont également fait savoir leur opposition au projet du gouvernement.
 

Pas de cours et de contrôles ce mercredi


Parallèlement à cette motion, la présidence de l'université de Rennes 2 a fait savoir mardi que pour cette journée de mobilisation nationale de mercredi et "conformément à ses décisions depuis le début de la mobilisation, la direction suspend les cours et les contrôles continus sur les 3 campus de l'université (Villejean, La Harpe et Mazier)". Une mesure prise dans "une volonté de garantir l'intérêt général, de minimiser les perturbations sur l'établissement et de maintenir le dialogue avec l'ensemble des parties prenantes", souligne le communiqué du président et ce malgré le fait que la présidence soit "consciente des désagréments engendrés par cette mesure".  

Une ambiance d'examen plus sereine et un programme complet à la fin de l'année



Depuis le début de la moblisation contre la réforme des retraites l'université de Rennes 2 a connu 2 jours de blocage par des manifestants et 4 jours de suspension des cours, mesures prises les jours de mobilisation nationale pour éviter que toute l'université soit bloquée par des manifestants. Les cours seront tous rattrapés par les professeurs et le programme sera donc intégralement vu par les étudiants.

Quant aux examens ils ont été reportés au mois de mars pour qu'ils se déroulent dans une ambiance plus sereine explique l'administration de l'université.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société