• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Video games live : l'Orchestre symphonique de Bretagne répète ses gammes sur Mario, Zelda...

Les musiciens de l'Orchestre symphonique de Bretagne en pleine répétition du Video games live, sous la houlette de Eimear Noone / © T. Peigné
Les musiciens de l'Orchestre symphonique de Bretagne en pleine répétition du Video games live, sous la houlette de Eimear Noone / © T. Peigné

C'est une première pour les musiciens de l'Orchestre symphonique de Bretagne. Mardi soir, ils participent au Video games live, un concert mélangeant sons et images, autour des thèmes bien connus de jeux vidéos. Ils découvraient aujourd'hui leurs partitions. 

Par Emilie Colin

L'Orchestre symphonique de Bretagne se lance dans une expérience inédite : un video games live. Mardi 22 novembre au Liberté, à Rennes, ses musiciens joueront des morceaux de jeux vidéos, de Mario, en passant par Zelda ou encore Resident Evil. Ce genre de concerts se multiplie en France et dans le monde. Le concept, inventé par Tommy Tallarico, (lui même créateur de musiques de jeux et guitaristes) fait des émules depuis 10 ans. 

Toute première fois ?

Ce lundi après-midi, les musiciens découvraient leurs partitions et le concept, certains pour la première fois comme Nicolaï violoniste : "J'ai hâte de voir ce que cela donne. " A côté de lui, Roland n'en est pas son premier essai. Il a déjà participé à ce genre de performance, au Canada : "Ce qui est tripant, c'est de jouer une musique écrite pour l'ordinateur et surtout sur des jeux auxquels on a joué quand on était petit !"

Sous la baguette presque magique de Eimear

Pour les accompagner, Eimear Noone, chef d'orchestre irlandaise tout droit venue des Etats-Unis et qui depuis trois ans dirige ce genre de concerts, à côte de prestations plus "traditionnelles". Elle-même compose pour le secteur des jeux vidéos, pour World of Warcraf. Son rôle est essentiel car un video games live implique une synchronisation précise, entre la musique, des images projetées, ainsi qu'un jeu de lumières. 

Video Games Live : comment on dirige un orchestre, contrairement au classique ?
Eimear Noone, chef d'orchestre pour le Video Games Live qui sera donné au Liberté à Rennes, avec l'Orchestre symphonique de Bretagne / images de Thierry Peigné

Montrer au monde entier que le jeu vidéo a une valeur culturelle et artistique

C'est l'ambition de Tommy Tallarico, à l'origine des Video games live. Présent lui aussi à la répétition, il assurera la présentation du concert sur scène et jouera quelques morceaux  à la guitare, dont son préféré "Advent rising". Il crée cette musique depuis plus de 25 ans et estime que c'est un moyen d'amener les jeunes générations à apprécier la musique classique tout en soulignant"Tout cela n'est pas nouveau, Disney a fait ça il y a 70 ans, avec Fantasia par exemple. Il a introduit le classique dans un dessin-animé. 70 ans plus tard, nous sommes là." 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Extrait du documentaire

Les + Lus