Voici 5 bonnes raisons de faire les Bars en Trans à Rennes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Stéphane Grammont

Impossible d'évoquer Rennes en décembre ou les Transmusicales sans se pencher sérieusement sur l'option Bars en Trans. Soit que l'on veuille cocooner en centre-ville, soit que l'on reste attaché aux groupes en émergence. 

1/ Parce que les Bars en Trans, ce n'est pas un festival OFF, mais bien un festival tout ce qu'il y a de plus IN.  

Ecoute-bien cette histoire jeune padawan: "lorsque tu n'étais pas encore étudiant, la ville de Rennes et notamment les rues que tu fréquentes a été attaquée en 2007 par la loi-cadre sur le bruit. Un par un, les bars musicaux menacaient de fermeture, ou arrêtaient les concerts pour ne plus faire marcher que la pompe à bière. Les Bars en Trans, programmés depuis 1996 par l'association et label  3 p'tits tours, sont au régime sec. Avec la fermeture du mythique 1929 en 2009, ils ne sont plus que 10 lieux à faire le festival.
Mais en l'avenir il faut garder foi.
Depuis quelques années, de nouveaux bars, le Bar'Hic, La Bascule,  sont apparus sur le pignon de la rue. Le Ty Anna, L'Artiste Assoiffé, Le Chantier, programmaient de plus belle.
En 2010, les Bars en Trans invitaient la scène Belge, Canadienne
(cf point n°3) et cette année Suisse, preuve que l'événement a l'écoute des programmateurs. Aujourd'hui un professionnel vient prendre son accréditation pour les Transmusicales... mais passera forcément une soirée à repérer des groupes dans les rues pavées de la ville. (Cf point n°2)
Ainsi, la tradition de Rennes, villes des musiques actuelles put être perpétuée
."

Extrait du "Guide des bars galactiques", édition inconnue.


Saint-Michel- Catherine


2/ Parce que cette année, on y retrouve beaucoup de la compil Education Française vol1, "la nouvelle scène pop française" avec du Granville (jeu 6, La Place), Saint-Michel (jeudi 6 décembre, le déjazey, 20h), Singtank (vendredi 7, le Déjazey)La Femme (édition 2012) et The Popopopop's (jeudi 6 , Bar'Hic 20h) dedans. 



3/ Parcequ'après Monogrenade l'année dernière, il y a encore des Québécois. Et du lourd cette fois
4/ Parce que la Marmite est en ébullition et qu'il est temps d'honnorer comme il se doit la présence de nos cousins du Nord, Margaret Catcher et Bison Bisou (samedi 8, bar du Champ-Jacquet), Titan Parano et Luis Aguilar&The crocodile (vendredi 7, bar du Chmap-Jacquet).


5/ Parce qu'on peut tout faire en bus !