"Vous ne trouverez personne à Saint-Péran qui ne l'aimait pas". Une marche blanche pour Anthony, tué à coups de batte de baseball

À Saint-Péran, petite commune à l'ouest de Rennes, le souvenir d'Anthony est vif depuis ce dimanche 25 février 2024. En pleine nuit, sur une route, le jeune homme a été tué à coups de batte de baseball. Samedi 2 mars, une marche blanche sera organisée pour lui rendre hommage.

"Dès qu'il a commencé à habiter à Saint-Péran, Anthony s'est tout de suite impliqué dans la vie associative et à chaque manifestation, il était là pour donner un coup de main" explique avec émotion Bruno Merel.

Si le président du comité des fêtes de Saint-Péran parle d'Anthony au passé, c'est que le jeune homme de 30 ans, marié et père d'un jeune enfant, est décédé ce dimanche.

Battu à mort à coups de batte de baseball

Ce 25 février, peu après minuit, Anthony circulait en voiture avec un ami sur la commune voisine de Saint-Thurial. À hauteur du lieu-dit Simon, leur véhicule a été stoppé par un autre. Les deux occupants de la voiture placée en travers de leur route sont sortis armés d'une batte de baseball. Ils ont passé à tabac les deux jeunes hommes. Anthony ne s'est jamais relevé. Son ami a, lui, pu s'enfuir, blessé.

LIRE : Un automobiliste tué à coups de batte de baseball dans un hameau près de Rennes. Le GIGN interpelle deux frères

Deux frères interpellés

Quelques heures plus tard, les gendarmes de Montfort-sur-Meu ont interpellé deux suspects, avec l’appui de l’antenne régionale du GIGN. Les deux suspects, deux frères de 37 et 50 ans, habitent dans une caravane sur un terrain du lieu-dit Simon, non loin du lieu de l'agression. 

Selon Dominique Moizan, le maire de Saint-Thurial, ces deux hommes avaient déjà fait l'objet d'un rappel à la loi pour de nombreuses intimidations "uniquement verbales" auprès d'automobilistes et de personnes passant devant chez eux. "Ils n'acceptaient pas que des véhicules prennent cette route communale en guise de raccourci pour se rendre dans la commune"

Une enquête a été ouverte pour "homicide volontaire" et "violences avec arme", confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Montfort-sur-Meu. Il s'agit de déterminer les circonstances exactes de l'agression. Les deux mis en cause sont toujours en garde à vue.

Une marche blanche samedi 2 mars

Dans la commune de Saint-Péran, où le jeune homme de 30 ans était bénévole au comité des fêtes depuis une dizaine d'années, tout le monde en garde un excellent souvenir, lui qui avait travaillé des années pour la mairie en tant qu'emploi jeune. "Il avait de l'or dans les mains, le génie du travail manuel" raconte Isabelle Goven, la maire de Saint-Péran. "Quand vous lui confiez une tâche, vous étiez sûr qui la ferait au mieux. De toute façon, vous ne trouverez personne à Saint-Péran qui ne l'aimait pas" ajoute l'élue. 

Une marche blanche, initiée par des proches d'Anthony et en accord avec la commune, est organisée ce samedi 2 mars à partir de 10h. Rendez-vous est donné devant la mairie de Saint-Thurial.

Dans leur message diffusé sur Facebook, les organisateurs de cette marche invitent "toutes personnes ayant eu des différends quels qu'ils soient sur le secteur du lieu-dit Simon en Saint-Thurial (intimidations, provocations, menaces, violences, dangers et poursuites sur la route), à se joindre à cette marche. Venez nombreux pour qu'un tel drame ne se reproduise plus."