Aucaleuc : 200 personnes à la marche blanche à la mémoire de Denis

200 personnes ont défilé dans les rues d'Aucaleuc (Côtes d'Armor) e mémoire au jeune apprenti mort des suites d'un bagarre / © France 3 Bretagne - M. Le Charpentier
200 personnes ont défilé dans les rues d'Aucaleuc (Côtes d'Armor) e mémoire au jeune apprenti mort des suites d'un bagarre / © France 3 Bretagne - M. Le Charpentier

Ce dimanche 30 juin, 200 personnes ont participé à la marche blanche organisé à Aucaleuc, près de Dinan, en hommage à Denis, un jeune apprenti boulanger, décédé à la suite d'une rixe.

Par Thierry Peigné


C'est dans un silence rompu parfois par quelques morceaux de musique que 200 personnes ont défilé ce dimanche après-midi dans les rues d'Aucaleuc. Une marche de la place de la mairie jusqu'au centre de formation des apprentis, là-même où lundi 24 juin, suite à une bagarre, Denis, 16 ans, était grièvement blessé. Placé dans un coma artificiel, le jeune homme est décédé à l'hôpital de Rennes dans la nuit de mercredi à jeudi. 
"Plus jamais ça. Justice pour Denis" pouvait-on lire sur une banderole en tête de cortège. La marche se voulait avant tout un soutien à la famille de Denis. Des participants ont déposé des fleurs blanches sur le lieu même du drame.
Les proches de la victime décrivent un jeune homme réservé, sans histoire, ayant brillamment terminé sa première année d'apprentissage. 

Cette marche avait aussi pour but de dénoncer "le climat de violence qui règne dans les établissements scolaires et sur les réseaux sociaux et dans lequel grandit la jeunesse" selon l'oncle du jeune apprenti boulanger.
L'organisateur de la marche blanche en hommage à Denis
Yann Jouan, oncle de Denis / Reportage : M. Le Charpentier - S. Ruaux

 

Une rixe dramatique

La rixe à l'origine de la mort de l'adolescent a éclaté lundi 24 juin devant le CFA d'Aucaleuc, entre deux adolescents, âgés de 16 ans. Selon la gendarmerie, un différend a eu lieu entre 17 h 30 et 18 h menant à des échanges de coups. L'un des derniers coups a entraîné la perte de connaissance de Denis, un jeune originaire de Saint-Cast-Le-Guildo.

L'agresseur présumé a été interpellé puis placé en garde à vue. Il a ensuite été relâché et placé sous contrôle judiciaire. Une information judiciaire a été ouverte pour des faits de violences volontaires, ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à 8 jours, aux abords d'un établissement scolaire. Les faits pourraient être requalifiés suite aux résultats des analyses médico-légales attendus ces jours-ci.
 

Sur le même sujet

Les + Lus