Campings : un élan de solidarité pour offrir des séjours au personnel hospitalier

200 séjours en bungalow ont été répertoriés pour les personnels soignants des centre hospitaliers
200 séjours en bungalow ont été répertoriés pour les personnels soignants des centre hospitaliers

Une chaîne de solidarité s'est créée entre plusieurs campings de toute la France pour offrir des séjours de vacances à des membres du personnel hospitalier qui se battent contre l'épidémie de coronavirus. Le mouvement est parti du camping Le Balcon de la Baie, à Saint-Marcan, en Ille-et-Vilaine.

Par Stéphane Izad


"Il y a trois semaines, au début de la crise du coronavirus, avec mon mari, on voulait participer à l’élan de solidarité, mais nous ne savions pas quoi faire", explique Gaëlle Hees, la propriétaire du camping Le Balcon de la Baie, à Saint-Marcan, en Ille-et-Vilaine.
"Alors on a eu l’idée de proposer un de nos mobile-home (le camping en compte douze) et d’offrir gratuitement des séjours d’une semaine à des personnels soignants qui sont en première ligne dans cette bataille contre cette épidémie, pour leur témoigner notre solidarité."
 
Gaëlle et Sylvain Hees, qui ont organisé cet élan de solidarité / © D.R.
Gaëlle et Sylvain Hees, qui ont organisé cet élan de solidarité / © D.R.

Aussitôt dit, aussitôt fait, en quelques jours, avec Sylvain, son mari, ils créent une page spéciale sur leur site internet qui servira à gérer cette proposition particulière.

"Vendredi dernier la page spéciale était prête pour être ajoutée à notre site internet, et nous l’avons mise en ligne,. Et là, surprise, dans l’heure qui a suivi, deux collègues propriétaires de campings dans d’autres régions nous ont appelés en disant que c’était super et qu’ils voulaient aussi participer à cette opération", ajoute Gaëlle.
 
Le camping "Le Balcon de la Baie", en Ile-et-Vilaine
Le camping "Le Balcon de la Baie", en Ile-et-Vilaine


Et la première à réagir, ce fut Charlotte Tétard, du camping des Ecureuils, à Arés, en Gironde.

"Gaëlle, c’est une amie d’enfance et on est copines sur Facebook. Quand j’ai vu son post, je n’ai même pas réfléchi, j’ai pris mon téléphone et je lui ai dit : moi aussi je veux faire ça !" Elle a proposé un autre bungalow sur les trente qu’elle possède dans son camping pour le réserver aussi gratuitement à du personnel soignant.


18 campings participent à l'opération


En tout, ce sont 18 campings qui se sont portés volontaires dans cette opération pour offrir, chacun en fonction de ses moyens, des séjours d'une semaine pour les personnels hospitaliers. 200 séjours ont ainsi été répartis dans toutes les régions de France.

De fil en aiguille, Gaëlle a inclus les autres campings et s'est occupée de gérer toutes ces réservations offertes de bon coeur. Mais au bout de cinq jours, elle a décidé de jeter l’éponge et de ne plus accepter de nouveaux campings dans cette opération. Elle était littéralement submergée d’appels, de mails et de textos, soit pour des réservations, soit pour accueillir de nouveaux campings volontaires.
 
200 séjours ont été prévus pour remercier les personnels soignants
200 séjours ont été prévus pour remercier les personnels soignants

"C’était trop. On a reçu des centaines de coups de téléphone, des centaines de mails, alors on s'est tourné vers notre syndicat pour qu’il nous aide à gérer cet afflux. Mais comme il ne pouvait pas non plus, on a décidé de stopper l’opération et de nous limiter à ce qui était déjà en place."
 

Énorme succès


Gaëlle n'en revient toujours pas du succès de son opération. "Ça a fait plaisir de rencontrer des collègues de toute la France, même si c'est par téléphone, et de créer cette chaîne de solidarité. On a aussi beaucoup écouté les personnels hospitaliers qui nous ont appelés et qui avaient besoin de parler. On sentait qu’ils vivaient des moments pas faciles et ça a été pour nous le côté difficile de la chose, c’est lourd à porter"…

Une fois que tout cela sera passé, et que l’épidémie sera derrière nous, Gaëlle a décidé de continuer à faire vivre la page créée pour cette occasion.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus