Dol-de-Bretagne : mort suspecte d'un enfant de 4 ans. Vers une mise en examen du père et sa compagne

Un père et sa compagne ont été placés en garde à vue ce vendredi 1er mai, après la mort suspecte d’un enfant de 4 ans, à Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine). Un acte de violence serait à l'origine du drame. Le père et sa compagne devraient être mis en examen ce dimanche soir. 

L'enfant est décédé au CHU de Pontchaillou à Rennes
L'enfant est décédé au CHU de Pontchaillou à Rennes © CHU de Rennes
À l’arrivée des pompiers, vers 17h vendredi 1er mai, l’enfant était déjà en état de mort cérébrale, selon le parquet de Saint-Malo. Il a été évacué par un hélicoptère du Smur vers le centre hospitalier de Pontchaillou, à Rennes, où il est décédé peu de temps après. 

Selon les premières conclusions de l'autopsie, l'enfant est décédé des suites d'un traumatisme crânien. Des traces de coups ont également été relevées sur le corps de l'enfant, aux bras, aux jambes et au torse. 
 

L'enquête en cours


Au début de leur garde à vue, le père et sa compagne, qui n'est pas la mère de l'enfant, n'ont pas pu donner d'explication quant à l'état du garçonnet. Mais ce dimanche soir, selon nos informations, les déclarations de la compagne du père laissent penser qu'un acte de violence commis par le père, serait à l'origine de la mort de l'enfant. 

Tous deux ont été placés en garde à vue dès vendredi soir, selon le parquet de Saint-Malo. Ils sont entendus pour des faits de "violences habituelles sur mineur de moins de 15 ans et violences sur mineur de moins de 15 ans ayant entrainé la mort sans intention de la donner ".

Il n'y avait pas d'autres enfants au moment du drame.
 

Vers des mises en examen du père et de sa compagne


Le père est âgé de 28 ans, sa compagne de 20 ans. Leur garde à vue a été prolongée. Ils n'étaient pas connus des services de justice.

Ce dimanche soir, "les auditions sont toujours en cours pour déterminer les circonstances exactes du décès, mais elles nous font davantage penser à un acte de violence. On se dirige vers l'ouverture d'une information judiciaire", a indiqué la procureure de Saint-Malo, Christine Le Crom.

Le pôle criminel de Rennes va être saisi et les suspects devraient être présentés au juge d'instruction dans la soirée qui devrait procéder à des mises en examen sous les qualifications de violences "ayant entrainé la mort sans intention de la donner sur mineur de moins de 15 ans par ascendant ou personne ayant autorité et violences habituelles sur mineur de moins de 15 ans par ascendant ou personne ayant autorité".

Selon le procureur de Rennes, des réquisitions de mises en examen sous ces qualifications et de placement sous mandat de dépôt seront prises pour les deux personnes défèrées, le père de l'enfant et sa compagne. 

Le père avait la garde exclusive de son fils.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter