Hommage à la grande humanité d'un pirate après le décès de Michel Le Bris

Venus de tous les horizons, des messages chaleureux et émus rendent hommage à l'écrivain fondateur du festival Etonnants Voyageurs Michel Le Bris, décédé dans la nuit du 29 au 30 janvier.

Michel Le Bris, directeur du Festival Etonnants Voyageurs de Saint-Malo
Michel Le Bris, directeur du Festival Etonnants Voyageurs de Saint-Malo

« Cher Michel, vous avez ouvert votre cœur et votre esprit aux auteurs du monde entier, aux jeunes, aux Malouins, aux cinéphiles, à tous les amoureux des mots et de la vie… Sans retenue, avec toute votre sensibilité et votre engagement, vous aussi aurez été notre phare… Cher Michel, Saint-Malo du monde entier que vous aimiez vous doit tant ! Merci. » Dans son hommage à Michel Le Bris, le maire de Saint Malo Gilles Lurton rappelle la belle histoire qui liait l'écrivain à la cité corsaire, sa première visite en 1989 pour inaugurer l'exposition consacrée à Stevenson et l'aventure du festival Etonnants Voyageurs qui débuta l'année suivante et dont Michel Le Bris disait : "Elle aura dévoré ma vie, mais en retour l’aura incroyablement enrichie."

Venus de tous les horizons, les hommages soulignent tous la capacité d’émerveillement, de questionnement, d’humanité, la malice, la fougue, les anecdotes sans cesse renouvelées de cet homme aux semelles de vent. 

Le Festival Etonnants Voyageurs annonce sobrement qu'il continuera à vivre "Fidèle à sa volonté et fort de son éternel enthousiasme"

Native de Saint-Malo, la ministre de la mer Annick Girardin salue "un véritable pirate".

Conseillère départementale et conseillère municipale à Saint-Malo, Anne Le Gagne rend hommage à "l’homme qui nous aura permis « d’être plus grands que nous. »", se rappelant du discours inaugural de Michel Le Bris lors du dernier festival : « Il y a une dimension de transcendance en chaque être humain dont témoigne la création artistique : chacun est plus grand que ce qu’on imagine. »

La maire de Rennes Nathalie Appéré le remercie "pour tous ces beaux voyages".

Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, salue cet homme venu de la mer, "De cette mer qu’il aima toujours si profondément parce qu’elle lui renvoyait l’écho des puissances conjuguées de l’imaginaire et de la révolte qu’il sentait bouillonner en lui et qu’il avait le don d’éveiller chez les autres."

Et nombreux sont les écrivains qui se souviendront longtemps d'avoir croisé sa route.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival etonnants voyageurs culture livres décès