ROUTE DU RHUM 2022. Carte : Les bateaux à voir absolument dans le port de Saint-Malo

CARTE. Les 138 bateaux de la Route du Rhum 2022 sont amarrés au pied des remparts de Saint-Malo. Pour faciliter votre visite sur le village départ, voici un plan avec fonction GPS pour vous aider à vous diriger vers le voilier de votre choix. Nous vous avons également préparé une sélection des bateaux à ne pas rater.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La Route du Rhum 2022 s’annonce comme une édition record. Ultim, Imoca, Ocean Fifty, Class40, Rhum multi et Rhum mono, les six classes de voiliers sont regroupées pour la première dans les mêmes bassins, au pied de l’intra-Muros et du palais du Grand Large.

Avec 138 bateaux au départ dans les bassins du port de Saint-Malo, la flotte n’a jamais été aussi importante. Alors quels sont les bateaux à ne pas rater lors de votre visite au village départ ouvert du 25 octobre jusqu’au départ, le dimanche 6 novembre ? Voici notre sélection pour une visite réussie.

13 bateaux à ne pas rater au village départ de Saint-Malo

Pour faciliter votre balade au village départ de la Route du Rhum de Saint-Malo entre le 25 octobre et 6 novembre nous vous avons préparé une cartographie pour faciliter votre itinéraire le long des différents quais pour venir admirer les plus beaux bateaux amarrés au pied des remparts.

Sur la carte interactive ci-dessous, cliquez sur le voilier de votre choix. Les noms du bateau et de son skipper apparaîtront ainsi que l'outil itinéraire pour vous aider à vous y rendre (la petite flèche rouge).

En bas de l'article vous trouverez une carte interactive avec les 138 bateaux positionnés.

 

  • L’Ultim SVR-Lazartigue de François Gabart

Le nec plus ultra de la voile de très haut niveau : le maxi-trimaran SVR-Lazartigue est conçu pour décoller plus facilement et maintenir une vitesse régulière en vol aux alentours de 40 nœuds dans des conditions optimales. Les flotteurs disposent d’immenses foils qui peuvent se relever en cas de vent faible et qui permettent un décollage dès 12 nœuds de vent.

François Gabart dispose sur "son avion de chasse" ultra-aérodynamique, de deux cockpits avant qui lui offrent une vue dégagée sur l’avant du bateau et sa voilure. Ce géant fait 32 mètres de long pour 23 mètres de large et pèse 15 tonnes. Il a été conçu pour être manœuvré seul ou en équipage.

Le bateau a fini 2e lors de la Transat Jacque-Vabre 2021 et détient le record de la Transméditerranéenne entre Marseille et Carthage en Tunisie.

  • Le maxi-trimaran IDEC Sport de Francis Joyon : bateau vainqueur des trois dernières éditions de la Route du Rhum

IDEC Sport est l’ancien Groupama 3, puis Banque Populaire VII. La monture de Francis Joyon affiche un palmarès exceptionnel. Dans sa galerie des victoires il y a entre autres le Trophée Jules Verne 2010, 2012, 2017 et les trois dernières Route du Rhum : en 2010 avec Franck Cammas, en 2014 skippé par Loïck Peyron et l’édition 2018 avec Francis Joyon.

Cet ogre de titres mesure 31,5 mètres de long pour 22,5 mètres de large. Ce bateau a prouvé sa polyvalence et sa fiabilité par tous types de temps.

  • Le trimaran Flo de Philippe Poupon est l’ex Pierre 1er avec lequel Florence Arthaud avait remporté la Route du Rhum 1990

Il va y avoir du monde pour admirer le magnifique Flo, or et bleu en hommage à Florence Arthaud. Philippe Poupon était un ami de Florence Arthaud, il a souhaité faire revivre ce bateau mythique qui a permis à une femme de devenir une légende de la Route du Rhum.

Le trimaran Flo va émouvoir de nombreux passionnés de course au large.

  • Happy, le bateau qui sourit, est le bateau jumeau de celui de Mike Birch qui gagne la première édition de la Route du Rhum en 1978

Ce petit bateau jaune est la reproduction, le sister-ship, du mythique trimaran jaune Olympus qui avait remporté avec 98 secondes d’avance la première Route du Rhum. En 1978, son skipper Mike Birch et son petit multicoque entrent dans l’histoire en devançant le géant monocoque de Michel Malinowski, démontrant la suprématie des multi sur les monocoques.

Happy est skippé par Laurent Etheimer. Lors de la Route du Rhum 2018, Loick Peyron avait fini 4e avec le petit jaune Happy, dans la catégorie Rhum multi.

  • Le nouvel Initatives Cœur de Samantha Davies : rouge et arborant de géants cœurs blancs

Un Imoca tout neuf, construit à sa mesure, plus puissant, plus rapide. Le nouvel Initiatives Coeur va attirer les regards. Ce tout dernier fleuron de la classe peut aller jusqu’à 30 nœuds. Sa face avant est arrondi et plus large pour gagner en efficacité sur les mers dures. L’objectif est de faciliter le passage des vagues fortes sans perdre de vitesse.

Pour son retour à la compétition après son grave accident sur le dernier Vendée Globe, Sam Davies est prête physiquement et mentalement. Samantha Davies, c’est un mental incroyable au service d’un savoir-faire marin d’exception porté par ce projet Initiatives Cœur, un soutien aux enfants atteints de maladie cardiaques.

  •  Le Cigare Rouge de Catherine Chabaud

Le Cigare Rouge, un voilier très étroit et peu toilé, un bateau, hors norme, conçu pour le skipper Jean-Luc Van Den Heede en 1991. Pour sa première apparition ce magnifique Imoca termine 2e du Vendée Globe 1992/1993 avec VDH. Et c’est sur ce voilier que Catherine Chabaud fut la première femme à boucler un Vendée Globe en 1997.

Pour la Route du Rhum 2022, Catherine Chabaud retrouve son Cigare Rouge et espère boucler cette transat. En 1998 son mât avait cassé à 600 milles de l’arrivée. Catherine Chabaud est, depuis 2019, députée européenne et prend un congé sabbatique le temps de la course.

  • Le bateau en fibre de lin de Roland Jourdain

We Explore fait parti de la classe Multi Rhum. À l’œil nu, rien ne distingue ce multicoque des autres catamarans et pourtant c’est la première fois qu’un multicoque de cette taille -18,28m- intègre autant de biomatériaux.

Ce bateau présente une approche écoresponsable avec une vraie envie de performance. Son skipper, le fameux Roland Jourdain alias Bilou déjà vainqueur de deux Rhum en catégorie Imoca.

  • La voile solaire du multi de Marc Guillemot

Le MG5 est un mélange de nouveautés et de recyclage de bateaux célèbres. Le bateau de Marc Guillemot présente une première mondiale, ce catamaran est équipé d’une voile solaire. Objectif : limiter l’usage du moteur pour recharger les batteries du matériel informatique du bateau. Ce bateau le MG5, toujours dans une recherche de réduire son impact environnemental, réutilise des pièces provenant d’ancien bateau. Son mât par exemple vient d’un ancien bateau de Jean Le Cam. Les safrans sont ceux du Maître Coq de Jérémie Beyou. Les pièces récupérées sur d’anciens bateaux d’amis de Marc Guillemot sont nombreuses et ont déjà fait bien plus de milles que le MG5 présent dans le port de Saint-Malo.

  • L'impressionnant Charal 2 de Jérémie Beyou

Le bateau noir et rouge de Jérémie Beyou, Imoca dernière génération présent sur le Rhum, vise le doublé avec le prochain Vendée Globe. Forcément favori de l’édition Route du Rhum 2022. Cet Imoca rapide, agile, performant possède la carène la plus étroite de tous les Imoca pour optimiser sa puissance.

Ses foils dessinés en V sont plus discrets et moins imposants que sur Charal 1 afin de gagner en efficacité et être utilisés sur différents types de conditions. Charal 2 a été pensé et dessiné autant pour la vitesse que pour brûler la rétine. Cet Imoca va attirer tous les regards.

  • Le Pen Duick III d’Eric Tabarly sera au départ de la Route du Rhum 2022

Une occasion parfaite pour admirer la goélette noire qui a fait rêver des générations de marins et d’amoureux de course au large. Skippé par Arnaud Pennarun, ce bateau décrit comme “facile” en mer à la carène a une histoire hors du commun.

Le Pen Duick III a quasiment gagné toutes les courses en 1967 avec Eric Tabarly à la barre : La fameuse Sydney-Hobart, la Morgan cup, la Channel Race et la célèbre Fastnet Race.

  • Le Class40 de Yoann Richomme

En attendant son prochain Imoca tout neuf pour le Vendée Globe, Yoann Richomme part au milieu de la catégorie la plus importante, celle des Class40. Le tenant du titre en Class40 tente le doublé. Pour l’édition 2022 de la Route du Rhum, Yoann Richomme partira sur un plan Lombard proche des spécificités de son prochain Imoca, sans foil ni quille pendulaire. Un petit Rhum comme mise en bouche avant le prochain Vendée Globe.

  • Les P’tits Doudous, l’Ocean Fifty d’Armel Tripon

Le vainqueur de la Route du Rhum 2018 catégorie Ocean Fifty revient. Moins d’un an après son chavirage dans le golfe de Gascogne, Armel Tripon a installé un nouveau mât généreusement prêté par Sam Goodchild et  Aymeric Chappellier pour que le skipper soit au départ de la transat. Armel Tripon défendra les couleurs en hommage aux enfants opérés.

Les 138 bateaux du Rhum 2022 dans le même bassin

Afin de vous y retrouver entre la catégorie reine des Ultim  aux dimensions vertigineuses, celle des fameux Imoca qui s’affrontent également sur le Vendée Globe, et les autres catégories qui font la richesse de la Route du Rhum, voici notre cartographie avec le positionnement des 138 bateaux amarrés dans les bassins Vauban et Duguay-Trouin.

Cliquez sur le bateau de votre choix, l’itinéraire pour vous y conduire sera alors accessible comme sur un simple GPS, via la petite flèche rouge.