Route du Rhum 2022. Philippe Poupon reprend le large pour "un hommage à Flo"

A 68 ans, le marin Philippe Poupon sera de nouveau au départ de la Route du Rhum, le 6 novembre, avec un bateau de légende : le Pierre 1er de la navigatrice disparue Florence Arthaud. Une traversée hommage à une "amie chère" qui a marqué l'histoire de la course.

A quelques jours du départ, la parure dorée du voilier attire les yeux de tous les visiteurs sur les pontons de Saint-Malo. "Cela fait remonter des souvenirs de tous les passionnés de voile" se réjouit Philippe Poupon, en montant à bord.

Amarré, le trimaran de 18 mètres porte sur ses coques latérales l'inscription "Flo", l'un des surnoms de Florence Arthaud, première et seule femme victorieuse de la Route du Rhum toutes catégories confondues, en 1990. "On a une histoire commune. C'était une amie chère qui aimait la vie et qui était aimée, une véritable héroïne dans un monde maritime plutôt masculin" explique "Philou", toujours coiffé d'une casquette.

Les deux navigateurs se sont liés d'amitié en participant aux premières éditions de la Route du Rhum. Florence Arthaud termine 11e en 1986 et la victoire est pour Poupon, mais la navigatrice revient en 90 pour l'un des plus grands exploits sportifs de l'histoire de la course.

Les meilleurs sont sur la ligne de départ, y compris Arthaud, contre l'avis des médecins, alors qu'elle porte une minerve à la suite d'un accident de voiture. Elle navigue à l'instinct sur son Pierre 1er doré -son tableau électrique a été endommagé - et, en plein milieu de l'Atlantique, fait une fausse couche qui provoque une hémorragie.

Le retour du Pierre 1er

Florence Arthaud décide de poursuivre son périple sans savoir qu'elle tient la tête et gagne de façon magistrale en 14 jours et 10 heures. "Florence a laissé dans les mémoires de tous ce magnifique moment" se souvient Philippe Poupon, 2e en 1990. Le navigateur ne prendra d'ailleurs plus jamais le départ de la Route du Rhum. Jusqu'à ce 6 novembre 2022 où il s'élancera de Saint-Malo pour une traversée qui sonne comme un voyage dans le temps.



L'épouse du navigateur, l'actrice et réalisatrice Géraldine Danon, entame il y a deux ans l'écriture d'un biopic sur la petite fiancée de l'Atlantique. Pour les besoins du tournage, le couple retrouve et rachète le Pierre 1er, avec l'aide d'un partenaire financier, fin 2021.

S'en suit un parcours du combattant jusqu'à cet été. Un équipage se charge de ramener le bateau des Philippines au chantier de Michel Desjoyaux à Port-La-Forêt, dans le Finistère, en passant par les côtes du Yémen, où il est attaqué par des pirates et secouru par une frégate italienne.

"Ça tape, ça vole" 

"Le bateau a été acheté pour le film, mais pendant ce voyage on s'est dit : 'tiens, il y a la Route du Rhum cette année', relate Philippe Poupon. C'était une bonne idée de participer pour faire parler du film et je me sentais légitime de naviguer sur le bateau de Florence pour lui rendre hommage".

Remis à neuf et repeint à ses couleurs d'origine en août dernier, le Pierre 1er sert depuis de lieu de tournage et d'éléments de décor à de nombreuses scènes clefs du film de Géraldine Danon, qui devrait sortir l'année prochaine.

Au large, dans ce voilier mis à l'eau en 1990, "ça tape, ça vole, ça cogne" bien plus que dans le Fleur Australe, monocoque barré par Poupon pour parcourir les mers du globe avec sa famille depuis 2009.

Mais pas de quoi inquiéter l'un des tenants des plus beaux palmarès de l'histoire de la course au large. "Je suis prêt et je prends cette traversée au sérieux comme toute navigation que j'entreprends" dit-il simplement.