• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

A Saint-Malo, Roland Beaumanoir a ancré son navire amiral

Le groupe Beaumanoir s'est doté d'un nouveau siège, renforçant sa présence à Saint-Malo. / © Groupe Beaumanoir
Le groupe Beaumanoir s'est doté d'un nouveau siège, renforçant sa présence à Saint-Malo. / © Groupe Beaumanoir

C’est une saga familiale à la mode bretonne. Roland Beaumanoir, un malouin,  règne sur un empire de plus de 2800 magasins dans le monde avec six marques textiles dans son giron. Cache-cache, Bonobo, Morgan, Bréal. Le navire amiral à Saint-Malo se dote d'un nouveau siège.

Par Catherine Jauneau avec S.G


C’est sur les traces de son père, détaillant de vêtements à Saint-Malo et co-fondateur de l’enseigne Pantashop, que Roland Beaumanoir va marcher. Le succès sera au rendez-vous. Son groupe est désormais présent dans 40 pays européens et en Chine, avec un chiffre d’affaires de 1,37 milliards d’euros.
 

Un navire amiral ancré à Saint-Malo


Si la confection des collections du groupe est délocalisée à l’étranger, en revanche, la création, le design et l’organisation des ventes est entièrement gérée à partir d’un navire amiral ancré à Saint-Malo.

Pénétrez au cœur du siège du groupe et vous découvrirez d’abord un immense hall avec des devantures fictives de magasins. À l’étage, chaque marque dispose de son propre espace dans lequel travaillent des équipes chargées de saisir les tendances et d’inventer les nouvelles collections, une toutes les six semaines.

Des prototypes sont commandés puis vérifiés pièce par pièce : qualité du tissu, bonne tenue du vêtement : une ruche au service d’un produit qui sera ensuite fabriqué en sous-traitance.
 
 

Faire face à la fast-fashion


Mais le contrôle « fait-maison » ne s’arrête pas là. La promotion et la publicité des marques sont également gérées en interne. Beaumanoir possède son propre studio photo, le plus grand de Bretagne.

Des séances de shooting quotidiennes avec mannequins sont organisées à un rythme quasi-industriel : 100 000 images y sont réalisées chaque année.

À côté du studio : un pôle de webdesign… Les photos et les nouveautés sont instantanément intégrées sur les sites internet des marques, les réseaux sociaux, les lettres d’information pour capter la clientèle.

 
Un atelier

La politique maison n’est pas de vendre sur la toile, mais d’inciter les acheteuses à venir en magasin.

Enfin pour boucler la boucle, Beaumanoir a créé sa propre filiale d’expédition. Sous le nom de C-log, 6 plateformes en France gèrent le flux des arrivées de vêtements fabriquées par les fournisseurs du groupe et les livraisons en magasins. De véritables plaque-tournantes avec machines de tri et stockage automatisées afin d’expédier les colis au plus vite.

Une vraie machine de combat pour se positionner sur le marché très concurrentiel de la fast-fashion ou de la mode instantanée.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Exposition War à la Courrouze

Les + Lus