VIDÉO. "J'en pince pour lui", un livre pour tout savoir sur le homard

durée de la vidéo : 00h01mn53s
Le reportage de Krystel Veillard et Thierry Bouilly ©France 3 Bretagne

Grand amateur de homard, Patrick Chevalier consacre un ouvrage à ce crustacé qu'il qualifie de "majestueux". Le photographe-journaliste de Dinard y révèle ses meilleures recettes (et celles de grands chefs étoilés), donne des astuces pratiques et opère même une incursion dans le monde des arts où le homard fait figure d'icône.

Il dit que le titre de son livre est "un peu facile". Pourtant, Patrick Chevalier en pince réellement pour le homard. Et depuis très longtemps. "C'est un animal fascinant, presque éternel" sourit le journaliste-photographe breton qui, non content de le pêcher, de le cuisiner et de le contempler, vient de signer un ouvrage à la gloire du noble crustacé.

Cachette

Cette passion pour le homard est née à l'adolescence et certainement le jour où il en ramassa un pour la première fois, il y a plus de quarante ans. "Celui-là, on ne l'oublie pas" dit-il en scrutant les trous d'eau entre les rochers sur cette plage de Dinard. 

Patrick Chevalier sait où et comment dénicher le crustacé, "mais je ne donne pas mes coins dans le livre, s'amuse-t-il. Je donne des astuces pratiques". Comme apprendre à repérer sa cachette. "On l'identifie assez vite parce qu'il y a un petit monticule de sable à l'entrée du trou. Avec ses pinces, tel un bulldozer, le homard sort le sable de manière à agrandir la cavité rocheuse dans laquelle il se met à l'abri"

Icône des arts

Si l'animal se pêche toute l'année, il est davantage présent d'avril à octobre. Il vit vieux et opère sa mue une fois par an. Il se cuisine à toutes les sauces (ou presque). Dans son livre, Patrick Chevalier propose ses meilleures recettes et a invité plusieurs grands chefs étoilés à révéler les leurs. Parmi eux, Alain Passard, lequel, quand il n'est pas derrière ses fourneaux, "sculpte des aiguillettes de homard en bronze" relate le journaliste-photographe.

Saviez-vous que le romancier Gérard de Nerval se promenait avec un homard en laisse dans les jardins du Palais-Royal en 1840 ?

Patrick Chevalier

Auteur de "J'en pince pour lui"

Le homard, s'il se pêche et se cuisine, est également devenu, au fil du temps, une sorte d'icône des arts, de la mode et de la littérature. Dans son ouvrage, Patrick Chevalier aborde le crustacé sous l'angle culturel, citant, notamment, le célèbre Homard bleu du peintre breton Mathurin Méheut ou encore Jeff Koons et sa sculpture monumentale baptisée Lobster.

"Saviez-vous que le romancier Gérard de Nerval se promenait avec un homard en laisse dans les jardins du Palais-Royal en 1840, raconte Patrick Chevalier. Il trouvait que l'animal était moins bruyant qu'un chien".

Si, comme son auteur, vous en pincez pour le homard, ce livre en révèle tous les secrets savoureux.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité