Viaduc de Saint-Médard-sur-Ille : mise en service ce mois de décembre

Après la catastrophe ferroviaire de Saint-Médard-sur-Ille en octobre 2011, qui avait causé la mort de trois personnes et blessé 45 autres, la construction d'un viaduc avait été décidée pour remplacer le passage à niveau. Cet ouvrage a été mis en service le 12 décembre dernier.

Le viaduc de Saint-Médard-sur-Ille, mis en service au mois de décembre 2019
Le viaduc de Saint-Médard-sur-Ille, mis en service au mois de décembre 2019 © Maylen Villaverde - France Télévisions

Le viadiuc de Saint-Médard-sur-Ille était attendu par la population et les associations. Le département d’Ille-et-Vilaine, s'était engagé pour cette construction, après l'accident ferroviaire d'octobre 2011. L'ouvrage d’art est ouvert à la circulation depuis le 12 décembre 2019, il entraîne la suppression du passage à niveau n° 11, et permet la sécurisation de la circulation automobile sur la RD 106.
   
Saint-Médard-sur-Ille : suppression du passage à niveau
Saint-Médard-sur-Ille : suppression du passage à niveau © Maylen Villaverde - France Télévisions
 

Un viaduc et un passage souterrain pour 13,2 millions d'€


Ce viaduc de 240 mètres de long (672 t d’acier pour la charpente et 4 163 m3 de béton) assure la continuité de la route départementale 106 de part et d‘autre du canal d’Ille-et-Rance et de la voie ferrée. Il s’inscrit dans le tracé d’une déviation d’une longueur totale d’environ 1 km. Un passage souterrain pour les piétons sous la halte SNCF sera achevé en avril 2020. Ce viaduc représente un coût de 13,2 millions d'euros (HT), financés à 50% par l’État et SNCF Réseau, à 25% par la Région et 25% par le Département.  Ces 13,2 millions d'euros se répartissent entre la construction du viaduc et du tronçon de la RD 106, pour 9.5 millions € et pour et 3.7 millions d’euros pour la construction d’un passage souterrain sous la halte SNCF pour le passage des piétons et des vélos.
 

Prise en compte de l'environnement


Le département a en outre prévu des mesures compensatoires environnementales, avec la création de zones humides; en prévoyant des travaux de reméandrage du ruisseau affluent de l’Andouillet ; la mise en place de buses équipées de banquettes à l’intérieur des ouvrages, permettant à la petite faune de passer sous la RD 106; ainsi que des nichoirs à chiroptères, mis en place à l’été 2020 sous le viaduc.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie sncf